Pendant longtemps, les profondeurs sous-marines sont restées une énigme pour l’homme. Ce monde inconnu a fait naître d’innombrables récits peuplés de créatures étranges, parfois effrayantes. Il a fallu attendre le 19ème siècle pour qu’un coin du voile se lève, et le 20ème siècle pour que l’homme commence à l'explorer.

Photo sous-marine d'un banc de poissons prise, le 03 mai 2006, au large de l'île de Saint-Barthélémy .
Photo sous-marine d'un banc de poissons prise, le 03 mai 2006, au large de l'île de Saint-Barthélémy . © AFP / Marcel Mochet

Le monde sous-marin est trois fois plus grand que les terres émergées. On y trouve entre autres des plaines abyssales, des volcans et une vie foisonnante, à des milliers de mètres de la surface. 

Marie-Anne Cambon est une de ces exploratrices. Elle va vous raconter aujourd’hui ce que très peu d’humains ont vu : elle est descendue à plus de 3000 mètres sous l’eau. Elle est chercheuse à l’Ifremer, (l’Institut Français de Recherche pour l’Exploration des Mers), Microbiologiste en environnements extrêmes 

Les grands fonds marins sont des milieux  hostiles pour les hommes. Les pressions peuvent y être 1000 fois plus fortes qu’à terre. L’exploration en eau profonde est une activité relativement récente. 

A partir de la  fin des années 70, la technologie a permis  à des hommes de visiter les grands fonds marins.  Et ce qu’ils découvrent, est fascinant :  à 2500 mètres de profondeur, une vie exubérante s’est développée. Pour les scientifiques, cette découverte est révolutionnaire.

Marie-Anne Cambon a pu aller dans les grandes profondeurs des océans. Ces lieux sont, pour elle, d’une beauté à couper le souffle. L’océan des abysses est aussi très intéressant pour les scientifiques. 

Marie-Anne Cambon a été responsable de deux missions fascinantes, sur la dorsale de l’Atlantique, les missions BICOSE : Biodiversité, Interactivités, connectivité et symbiose en milieux extrêmes. 

Pour avoir une idée de ce qu’il y a au fond des abysses, pour regarder à quoi ressemblent les fameuses crevettes de Marie Anne Cambon, regardez le site de l’Ifremer.

« Les Savanturiers » se déclinent en livre !

Vous pouvez retrouver les chercheurs de cette série d’été dans l'ouvrage paru chez Flammarion : 

"Les grandes épopées qui ont fait la science"sous la direction de Fabienne Chauvière.  C’est une co-édition France Inter- Flammarion. 

Programmation musicale : 

Le générique de l'émission : "Oracle" par Chapelier fou, extrait de l'album Muance

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.