Fabienne Chauvière reçoit Jean Clottes.

On le surnomme parfois, l’homme des cavernes. Jean Clottes a passé des milliers d’heure au fond des grottes : un destin très inattendu pour un professeur d’anglais de Foix, qui a enseigné jusqu’à l’âge de 42 ans, et qui est reconnu aujourd’hui comme l’un des plus grands spécialistes de l’art pariétal.

Jean Clottes est le premier scientifique à avoir visité la grotte Chauvet. En 1994 en Ardèche, 3 spéléologues, dont jean Marie Chauvet , qui lui a donné son nom, pénètrent dans une grotte oubliée des hommes depuis 20000 ans : ils découvrent un sanctuaire exceptionnel d’art pariétal.. Plus de 400 animaux de 14 espèces s’offrent à leurs regards. Des peintures magnifiques vieilles de 25 000 à 33 000 ans ornent les murs.

La caverne ornée
La caverne ornée © Radio France

Les lions y chassent le bison. 4 chevaux hyper réalistes semblent piaffer d’impatience. A l’occasion de cette première visite, Jean Clottes a été ébloui. Il a eu un tel choc esthétique, une telle émotion, que des larmes lui sont venues.

Ce grand préhistorien a ensuite été responsable de l’étude scientifique de la grotte Chauvet pendant 5 ans. Il la connait si bien qu’il lui suffit de fermer les yeux pour y être. Et il la raconte volontiers avec un accent qui ne trompe pas. Jean Clottes est un homme du sud.

Jean Clottes, un archéologue dans le siècle
Jean Clottes, un archéologue dans le siècle © Radio France

Résumé :

Un entretien avec le préhistorien, qui décrit les différents endroits où il a eu l'occasion de travailler : Ariège, Angleterre, Espagne, Etats-Unis, désert du Sahara, et comment il en est venu à diriger l'étude de la grotte Chauvet en détaillant sa carrière. Avec des témoignages de sa famille et de ses amis et collègues.

Les liens

Grand Projet La Grotte Chauvet Pont-d'Arc

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.