Pour cette fin d’année, faisons un vœu : celui que diminue enfin la quantité de plastiques dans les océans… Portrait d'une chercheuse qui s'intéresse aux nanoparticules de plastique.

Une plage jonchée de déchets en plastique
Une plage jonchée de déchets en plastique © AFP / JOSEPH EID

Alexandra Ter Halle est physico-chimiste à l’Université Paul Sabatier à Toulouse. Cette chercheuse est aussi responsable du volet scientifique des Expéditions 7ème continent, une ONG qui organise des campagnes de mesures en mer et qui diffuse des informations auprès du grand public. L’ONG vient de mettre en évidence la présence de nanoparticules de plastique dans l’Atlantique Nord.

L’article d’Alexandra Ter Halle vient d’être publié. Cette chercheuse part souvent en campagne. C’est une chercheuse militante !

Selon un article paru dans le journal La Croix il y a quelques jours, si on ne fait rien, il y aura en 2050, en mer, plus de plastique que de poissons…

Programmation musicale
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.