Fabienne Chauvière accueille Catherine Bourgain.

ADN
ADN © Radio France

L’ADN est entré dans le langage commun. Il est devenu la star des séries télévisées. On est tenté de lui prêter mille et un pouvoirs. Pour certains, il est une signature infaillible, plus précise que les empreintes digitales. Pour d’autres, notre avenir serait écrit dans notre ADN

Catherine Bourgain est une spécialiste de l’ADN, une généticienne.

Une chercheuse qui s’est passionnée pour l’étude des populations humaines… et qui est très engagée contre le fichage systématique de nos empreintes ADN.

Car on peut tirer beaucoup d’informations, de quelques segments d’ADN.

Pour les enquêteurs de police, l’ADN devient presque incontournable, et les généalogistes s’en servent pour faire parler nos ancêtres. Les paléontologues traquent, dans l’ADN ancien de précieuses informations… quand aux médecins, ils espèrent, avec l’ADN, réussir à mettre au point une médecine personnalisée, adaptée à chaque cas, et à chacun.

Pour la généticienne Catherine Bourgain , il y a beaucoup de fantasmes derrière toutes ces promesses. Mais d’autre part, l’ADN peut aussi se révéler trop indiscret. Trop intime.

L’ADN ne permet pas encore de dessiner notre visage… mais certaines caractéristiques physiques peuvent être déduites, grâce à notre ADN, origines ethniques.

Les enjeux légaux et éthiques autour de l’ADN sont énormes.

Portrait aujourd’hui de Catherine Bourgain chercheuse à l’Inserm.

Une jeune chercheuse volubile et engagée.

Présidente de l’association Sciences Citoyennes.

Catherine Bourgain co-signe un livre qui vient de sortir aux éditions du Seuil : ADN superstar ou superflic.

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.