Fabienne Chauvière Reçoit Philippe Walter .

L'Art-chimie
L'Art-chimie © Radio France

En fait, Philippe Walter , aujourd’hui célèbre physico-chimiste, s’intéresse à l’archéologie depuis l’adolescence. Pendant les vacances scolaires, alors que les jeunes de son âge étaient à la plage, il participait activement à des chantiers de fouilles. Il a d’ailleurs longtemps caressé le rêve de devenir égyptologue. Et s’il s’est finalement orienté vers l’étude de la physique et de la chimie, c’était dans un but bien précis : celui de mieux comprendre les œuvres d’art. Philippe Walter s’est d’abord penché sur les peintures des grottes préhistoriques, puis sur celles de l’Egypte ancienne, il s’est même passionné pour le maquillage des belles égyptiennes.

Depuis une vingtaine d’années, ce quadragénaire au sourire timide vit dans un univers qui a de quoi en faire baver d’envie plus d’un. Il passe sa vie à ausculter des chefs d’œuvre. Dans un des laboratoires les plus originaux du monde, qu’il a dirigé, dans les sous sols du musée du Louvre, il a ainsi passé 24h avec la Joconde. Il a aussi eu des têtes à tête mémorables avec des peintures de maîtres de la renaissance, ou des sculptures de l’Antiquité.

Il y a un peu plus d’un an, Philippe Walter , qui est directeur de recherches au CNRS, a créé un nouveau laboratoire : le laboratoire d’archéologie moléculaire et structurale, à l’université Pierre et Marie Curie, à Paris. Là, avec des techniques ultra modernes, il remonte le temps, analyse les composés des peintures, s’approche des secrets des peintres…

Philippe Walter vient par ailleurs de publier, aux éditions Michel de Maule, 'l’Art-chimie, enquête dans le laboratoire des artistes'.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.