Fourmis de feu, Coupeuses de feuilles, Dracula, légionnaires, tisserandes ou esclavagistes. Il y aurait près de 20 000 espèces de fourmis sur la planète ! Audrey Dussutour analyse leur passionnante vie sociale.

un insecte très social...
un insecte très social... © Getty / VCG

On peut les regarder, inlassablement, porter des charges bien plus lourdes qu’elles et cheminer à la queue leu leu. Les fourmis, insectes minuscules, semblent dotées de pouvoirs incroyables, et d’une volonté inébranlable.  Exploratrices infatigables de la planète, les fourmis ont colonisé toutes les terres. Peu importe leur taille, ou le volume de leur cerveau, qui ne contient pas plus qu’un demi-million de neurones. Les capacités cognitives d’une fourmi paraissent limitées, mais les compétences d’une colonie sont impressionnantes ! Les chercheurs qui étudient les fourmis sont … des myrmécologues. C’est le métier d’Audrey Dussutour, chargée de recherches sur la cognition animale de l’Université Paul Sabatier de Toulouse.  Notre invitée, chercheuse au CNRS est connue pour avoir sortie le Blob de l’anonymat. Mais elle est, avant tout, une spécialiste des fourmis !  

Extraits de l’entretien : 

Fabienne Chauvière :  Qu’est-ce qui vous fascine chez les fourmis ? 

J’ai toujours eu cette idée de la fourmi curieuse, c’est un insecte très attachant.

Audrey Dussutour : "Je me focalise sur leur intelligence collective, elles ont une intelligence centralisée, il n’y a pas de hiérarchie chez les fourmis, toutes ensemble elles arrivent à résoudre des problèmes complexes que nous ne savons pas résoudre aisément. L’exemple le plus connu est celui du voyageur de commerce. Il est très difficile à un voyageur de trouver le chemin le plus rapide entre différentes destinations. Les fourmis y parviennent mieux et plus rapidement que nous. "

On connait combien d’espèce de fourmis dans le monde ? 

On les estime à 20 000 espèces mais on ne peut connaitre leur nombre avec certitude. 

Sur un seul arbre en Amazonie, on peut trouver 50 espèces de fourmis. Une colonie entière peut tenir dans un gland et une autre occuper la surface d’un appartement de 5 pièces…  

Combien de fourmis habitent notre planète ? 

La biomasse des fourmis est énorme, cela représenterait trois fois la biomasse humaine ! C’est l’un des insectes les plus répandus sur terre. 

La fourmi travailleuse immortalisée par Jean de La fontaine, c’est un mythe ? 

Oui, en réalité c’est seulement 10 % de la colonie qui s’active. Les 90 % qui restent ne font pas grand-chose. Certaines s’occupent de la reine, mais beaucoup sont oisives… cependant elles ont une utilité car elles pourront prendre le relai en cas de pépin…  

Quand vous voyez quelques petites fourmis dans votre cuisine, il faut imaginer que 90 % sont cachées dans vos placards ! 

Petites mais fortiches les fourmis !
Petites mais fortiches les fourmis ! © Getty / dikkyoesin1

Les fourmis peuvent trainer des charges bien supérieures à leur poids. Comment font-elles ? 

Une fourmi peut transporter jusqu’à 15 fois son poids, ce qui est énorme ! Mais elles peuvent aussi tenir jusqu’à plus de 7000 fois leur poids.  

Certaines espèces de fourmis peuvent tenir une pièce de 10 centimes d’euros à bout de bras, c’est comme si nous portions 3 baleines bleues…  

Elles peuvent aussi transporter collectivement des proies jusqu’à 10 000 fois leur poids. Les comparaisons avec les humains sont cependant limitées. Elles ont un exosquelette, il n’est pas à l’intérieur mais à l’extérieur de leur corps, ce qui ne leur donne pas les mêmes possibilités que nous. 

Est-ce une société qui nous étonne parce qu’elle ressemble à nos sociétés humaines ? 

Tout à fait. On a l’impression d’une énorme collaboration entre les individus de la fourmilière, c’est ce qui nous fascine. Mais en réalité l’analogie serait plutôt avec les familles qu’avec les sociétés. Une colonie partage la même mère, elle a le même patrimoine génétique.  

Les fourmilières sont de véritables cathédrales, des structures immenses protégées par des guerrières hors-pair. Les fourmis ont inventé l’agriculture il y a bien longtemps et elles connaissent les antibiotiques… Audrey Dussutour est-ce que les fourmilières se ressemblent toutes ? 

Non, il y a presque autant de fourmilière que d’espèces… certaines ne comprennent qu’une chambre et d’autres des milliers avec des galeries complexes. Les coupeuses de feuille ont des nids complexes, elles régulent la température des chambres avec une sorte de climatisation. D’autres vont tisser des feuilles pour fabriquer leur nid dans les arbres. D’autres encore forment des bivouacs de leurs corps en s’imbriquant les unes dans les autres pour constituer de grandes boules. 

Au sein de la colonie, elles ont des rôles et des caractères différents ? 

Leur morphologie est adaptée à leur travail, certaines soldates peuvent faire jusqu’à 200 fois le poids d’une de leur sœur.   

Comment les rôles se distribuent-ils au sein de la colonie ? 

Une fourmi qui sort de la colonie est plongée dans Jurassic parc ! 

Cela dépend de l’âge et de l’espèce de la fourmi. Chez certaines fourmis les rôles changent en fonction de l’âge comme chez les abeilles. Au départ elles sont nourrices, puis constructrices puis récolteuses. Les récolteuses sont les plus âgées car c’est le métier le plus risqué et difficile.  

C’est un peu l’inverse de notre société, on envoie à la guerre les plus âgées !   

Le réalisateur du film d’animation Fourmiz (Hantz) a imaginé une fourmi récalcitrante, refusant le rôle qui lui est assigné… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le rôle le plus ingrat est sans doute celui de la reine, enfermée toute la journée et condamnée à pondre… la reine des fourmis légionnaires, pond un œuf toutes les deux secondes !  

On les voit effectuer des taches en groupe, a-t-on compris comment elles fonctionnent collectivement ? 

Oui, il y a en effet une grande coordination entre les fourmis même si ce n’est pas toujours visible. Cela leur permet d’éviter des obstacles.  La tache de chaque fourmi impacte celle de la fourmi suivante, elle réagit au travail de sa voisine mais n’a pas idée du projet global. 

Ce sont des insectes très propres qui savent lutter contre les épidémies… 

Oui elles sont très très propres. Lorsque leurs cultures de champignons sont contaminées par un virus, elles emportent à toutes vitesses les morceaux concernés dans une décharge et celles qui ont été en contact et se trouvent infectées ne retournent pas dans la colonie.  

La suite à écouter 

La musique :  

  • JACQUES : Vous 
  • BILLIE EILISH Your power 
  • Michel JONASZ Les fourmis rouges

Archives et illustrations sonores :  

  • La cigale et la fourmi de Jean de LA FONTAINE par Madeleine Renaud 1948 
  • Rémy CHAUVIN, biologiste, Des insectes et des hommes 1965  (INA)  
  • Extrait de FOURMIZ (1998) film d'animation d'Eric Darnell  avec Z  la fourmi névrosée, (doublée  par  Woody Allen)  
  • Lecture des Fourmis de Bernard Werber (1er volume de la trilogie)    
  • Le roman de la science (Présenté par Luc Jean) L'insecte et l'homme Diff. 03/11/1951 RTF    
  • Georges Lomane et JP Grassé, spécialistes des insectes sociaux,  Le roman de la science (Ina 1951) 

Aller plus loin 

📖 LIRE : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander, Audrey Dussutour   Ed. des Equateurs/ J’ai lu   

🎧 ECOUTER : Génie du vivant : Le BLOB, avec Audrey Dussutour 

🎧 ECOUTER : Les fourmis, loin des clichés, par Daniel Fiévet 

👀 VOIR : La planète des Fourmis Arte (2017)  

L'équipe
Contact
Thèmes associés