Les sorties de la semaine éparpillées façon puzzle par Christine Masson et Laurent Delmas

Les sorties de la semaine
Les sorties de la semaine

“Bohemian Rhapsody” de Bryan Singer 

A l'origine, Freddie Mercury aurait du être incarné par Sacha Baron Cohen. Le film devait alors être centré sur le chanteur de Queen. Vous imaginez bien que ça n'a pas vraiment plus aux autres membres du groupe. Ils ont par ailleurs estimé que Sacha Baron Cohen n'était pas un bon choix à cause de sa réputation de comique. C'est finalement Rami Malek qui incarne incarner l'interprète de Bohemian Rhapsody.  

Deux semaines avant la fin du tournage, c'est au réalisateur qu'on demande de faire ses valises. D'après le très informé Hollywood Reporter, Rami Malek se serait plaint des absences de Bryan Singer, de son manque de sérieux et de professionnalisme ! Ambiance. Dexter Fletcher a été chargé de mener le tournage à son terme.

“Chacun pour tous” de Vianney Lebasque 

Après Les Petits princes, sorti en 2013, Vianney Lebasque revient à la thématique sportive :"Cette fois, c’est le handicap qui m’intéressait avant tout. J’ai beaucoup appris au contact quotidien d’handicapés lorsque j’ai été président, il y a trois ans, du jury du festival de courts métrages sur le handicap à Cannes, Entr’2 marches. De plus, mes parents ont tenu un gîte de vacances pour enfants pendant vingt ans et il arrivait régulièrement qu’il y ait des enfants en situation de handicap. Ce qui a sans doute contribué à me sensibiliser sur le sujet."  

Chacun pour tous est très inspiré du scandale des JO de Sydney. L'Espagne y avait réussi les meilleurs Jeux paralympiques de son histoire en remportant 107 médailles. Mais il s'est avéré que son équipe de basket de déficients mentaux comportait en fait seulement deux joueurs handicapés sur douze...

“Le Grand Bal” de Laetitia Carton 

La première fois que Laetitia Carton est allée au Grand Bal, c’était en 2003. La cinéaste se disait depuis plusieurs années qu’il y avait un film à faire sur le sujet : "Mais je n’étais jamais passée à l’acte parce que je me disais qu’une caméra n’y rentrerait jamais. C’est un espace assez protégé, qu’on n’a pas envie d’abîmer. Et puis, en 2015, les organisateurs des Grands Bals ont autorisé une équipe de journalistes à filmer et j’ai pu observer que la caméra avait été plutôt bien acceptée. Et un soir sur un parquet alors que Bernard Coclet, le créateur du Grand Bal, et moi regardions émus les danseurs, nous avons eu la même idée au même moment. Il fallait le faire."

Le bal, c'est un des rares endroits où on se touche, même si on ne se connait pas, où les corps se rencontrent

“On l'appelait Roda” de Charlotte Silvera 

"Etienne Roda-Gil, ce fut d’abord une rencontre pour une chanson dans un de mes films," explique Charlotte Silvera, "ce fut ensuite le partage incessant pendant plusieurs années d’idées, de projets, de balades... Une complicité que je n’ai jamais - à ce point - retrouvée depuis qu’il est parti. Il a voulu rester auteur de chansons sans jamais les interpréter si bien qu’il n’est pas connu du grand public comme l’ont été Gainsbourg, Brel, Barbara ou Ferré. "  

La réalisatrice dresse donc le portrait de celui qui se cache derrière d'innombrables tubes et qui n'a pas écrit que pour Julien Clerc.

“Sophia Antipolis” de Virgil Vernier

Sophia-Antipolis, c'est le nom de ce territoire étrange entre la mer Méditerranée, la forêt et les montagnes.
Sous un soleil aveuglant, des hommes et des femmes sont à la recherche  d'un sens, d'un lien social, d'une communauté. Ils vont croiser le destin d'une jeune fille disparue.

“Touch Me Not” d'Adina Pintilié 

"Reflet d'un parcours personnel, Touch Me Not est une recherche artistique sur le désir humain et notre (in)capacité à « toucher » et à « être touché », à être en contact avec l’autre". explique la réalisatrice: "_Touch Me Not_se veut un espace de réflexion et de transformation, où le spectateur est invité à approfondir sa connaissance de la nature humaine et à réévaluer son expérience et ses idées sur les relations intimes, en mettant l’accent sur l’échange, la curiosité envers la différence et notre capacité à nous placer dans la « peau » de l’Autre".

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.