"Brooklyn affairs" "Ceux qui nous restent, chronique d'un cinéma en lutte" "Made in bangladesh" "Le Meilleur reste à venir" "Un été à Changsha" "Le Voyage du Prince"... Tour d'horizon des sorties de la semaine avec Laurent Delmas et Christine Masson.

Tour d'horizon des sorties de la semaine
Tour d'horizon des sorties de la semaine © Getty / Klaus Vedfelt

Brooklyn affairs

New York dans les années 1950. Lionel Essrog, détective privé souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette, enquête sur le meurtre de son mentor et unique ami Frank Minna. Grâce aux rares indices en sa possession et à son esprit obsessionnel, il découvre des secrets dont la révélation pourrait avoir des conséquences sur la ville de New York. Des clubs de jazz de Harlem aux taudis de Brooklyn, jusqu'aux quartiers chics de Manhattan, Lionel devra affronter l'homme le plus redoutable de la ville pour sauver l'honneur de son ami disparu. Et peut-être aussi la femme qui lui assurera son salut…

Ceux qui nous restent : chronique d'un cinéma en lutte

Pendant deux ans, la lutte des salariés et des spectateurs du cinéma Le Méliès a agité la ville de Montreuil. Ceux qui nous restent restitue la mémoire et la vitalité de ces moments de grève, de rage, d'espoir et rend hommage aux films qui nous font vivre.

Made in Bangladesh

Shimu, 23 ans, travaille dans une usine textile à Dacca, au Bangladesh. Face à des conditions de travail de plus en plus dures, elle décide avec ses collègues de monter un syndicat, malgré les menaces de la direction et le désaccord de son mari. Ensemble, elles iront jusqu’au bout.

Un personnage issu d'un autre film

Dans son précédent film, Les Lauriers-roses rouges, la réalisatrice Rubaiyat Hossain suivait une actrice de théâtre cherchant l’équilibre entre sa carrière et sa vie personnelle. Parmi les personnages secondaires, il y avait celui d'une jeune femme qui quittait son emploi de domestique pour aller travailler dans un atelier de couture. C'est elle qui est l'héroïne de Made In Bangladesh.

Une trilogie sur la condition des femmes

Après s'être intéressée à une femme de classe moyenne dans Les Lauriers-roses rouges, Rubaiyat Hossain suit le destin d'une ouvrière. Elle espère ensuite faire un film sur une femme très riche. Pour Made In Bangladesh, elle a effectué des recherches pendant trois ans et a été aidée par Daliya, une ouvrière syndicaliste. 

Le Meilleur reste à venir

Suite à un énorme malentendu, deux amis d’enfance, chacun persuadé que l’autre n’a plus que quelques mois à vivre, décident de tout plaquer pour rattraper le temps perdu.

Un film de  Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière avec Patrick Bruel et Fabrice Luchini.

Un été à Changsha

Dans l’été brûlant de Changsha, au cœur de la Chine, l’inspecteur Bin enquête sur la disparition d’un jeune homme dont le bras a été retrouvé sur les bords de la rivière Xiang. Mais les indices sont peu nombreux et Bin pense à abandonner l’affaire. Jusqu’au jour où il rencontre une mystérieuse chirurgienne qui se dit être la sœur de la victime.

Un été à Changsha est un film qui montre des personnages qui souffrent de leur passé et qui ont du mal à en sortir. Le réalisateur Zu Feng explique : "La question au coeur du récit est « comment faire face aux secrets de son passé et avancer dans la vie malgré tout ? » C’est une question universelle, peu importe où se passe l’histoire. Parfois on souffre de la mort de quelqu’un, et on se demande s’il existe un au-delà. Mais c’est la vie, de vivre le passé, la souffrance et le présent."

Le Voyage du Prince

Un vieux Prince échoue sur un rivage inconnu. Blessé et perdu, il est retrouvé par le jeune Tom et recueilli par ses parents, deux chercheurs dissidents qui ont osé croire à l’existence d’autres peuples… Le Prince, guidé par son ami Tom, découvre avec enthousiasme et fascination cette société pourtant fi gée et sclérosée. Pendant ce temps, le couple de chercheurs rêve de convaincre l’Académie de la véracité de leur thèse auparavant rejetée… Un film du cinéaste de Louise en hiver

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.