.... comme David Lynch élargissez votre champ de vision et piochez dans les sorties de la semaine qu'ont vues pour vous Christine Masson et Laurent Delmas

Les sorties de la semaine
Les sorties de la semaine © Getty

Bêtes blondes de Maxime Matray et Alexia Walther

L'histoire : Fabien a toujours l’air égaré, et même un peu perché, quand il se réveille. Ephémère vedette d’une sitcom des années 90, il perd régulièrement la boule et la mémoire depuis la disparition de Corinne, sa partenaire à l’écran qu’il aimait tant. Plus rien de l’étonne, pas même sa rencontre avec Yoni, un jeune garçon plein de larmes, qui trimballe dans un sac la tête de son amant, beau comme un rêve, troublant comme un souvenir, comme un reproche… Pour Fabien, il est l’heure de remonter le temps.

Voilà 10 ans que Maxime Matray et Alexia Walther réalisent ensemble : "On parle beaucoup entre nous. L’un de nous s’occupe de l’image, l’autre des acteurs. Disons que Maxime a plus le souci du détail, Alexia voit plus les choses dans leur ensemble, avec un sens du rythme et de l’impression que va produire le film. Et ensuite, on inverse, et on se surprend l’un l’autre. C’est agréable d’être deux pendant le processus d’écriture, on discute beaucoup aussi quand on écrit."

Damien veut changer le monde de Xavier de Choudens

L'histoire : Damien et sa sœur Mélanie ont vécu une enfance heureuse, bercée par les engagements militants de leurs parents. Lorsque leur mère disparait brutalement, la fibre militante de cette famille s'éteint. Vingt ans plus tard, Damien, est devenu pion dans une école primaire, et mène une vie tranquille. Pour sauver l'un de ses jeunes élèves Bahzad, et sa mère, d'une expulsion de territoire imminente, Damien renoue avec son passé et convainc Mélanie, devenue redoutable avocate d’affaires, son meilleur ami Rudy et une bande de potes improbables de l'accompagner dans son nouveau combat. Ensemble, ils vont enfreindre la loi par solidarité. Et très vite se faire complètement dépasser...

Le réalisateur a eu l'idée du film après avoir lu dans la presse l’histoire d’un homme qui avait reconnu des enfants de sans-papiers pour leur donner la nationalité française. Mais la similitude s’arrête là puisqu'il s'agissait d'un escroc qui reconnaissait les enfants en échange d'argent et récupérait les prestations familiales versées aux mères.

Les Étendues imaginaires de Yeo Siew Hua

L'histoire : Singapour gagne chaque année plusieurs mètres sur l’océan en important des tonnes de sable des pays voisins – ainsi que de la main d’oeuvre bon marché. Dans un chantier d’aménagement du littoral, l’inspecteur de police Lok enquête sur la disparition d’un ouvrier chinois, Wang, jusqu’alors chargé de transporter des ouvriers. Après des jours de recherches, toutes les pistes amènent Lok dans un mystérieux cybercafé nocturne.

Exfiltrés d’Emmanuel Hamon

L'histoire : Rakka, Syrie, printemps 2015. Faustine ouvre les yeux sur l’enfer dans lequel elle s’est jetée avec son fils de 5 ans. À Paris, Gabriel et Adnan, deux jeunes activistes, sont émus par la détresse de Sylvain, le mari de Faustine. Ils vont ainsi monter une opération d’exfiltration à haut risque. Une histoire vraie de deux mondes et celle d’une génération…

Emmanuel Hamon a travaillé comme assistant-réalisateur avec Patrice Chéreau, Maurice Pialat ou Robert Altman, mais pour ses premiers pas en solo il s'était tourné vers le documentaire. Exfiltrés est donc son premier long-métrage.

La Flor, partie 1 de Mariano Llinás

L'histoire : « La Flor » cambriole le cinéma en six épisodes. Chaque épisode correspond à un genre cinématographique. Le premier est une série B, comme les Américains avaient l’habitude d’en faire.

La Flor est un film en quatre partie, d'une durée peu commune de 13h34. Il est porté par quatre comédiennes qui interprètent plusieurs rôles au cours des quatre parties. Le réalisateur les a connues en 2006 alors qu'elles formaient la compagnie de théâtre La Piel de Lava.

Funan de Denis Do

L'histoire : 1975. La survie et le combat de Chou, une jeune mère cambodgienne, durant la révolution Khmère rouge, pour retrouver son fils de 4 ans, arraché aux siens par le régime.

Avec Funan, Denis Do revient sur l'histoire de sa propre mère et plus particulièrement _"_ses sacrifices, ses déchirures et sa survie sous le régime Khmers rouges".

Nos vies formidables de Fabienne Godet

L'histoire : Margot, Jérémy, Salomé, César, Sonia…Ils ont entre 18 et 50 ans. Tout les sépare, sauf l’urgence de se reconstruire et de restaurer la relation à l’autre que l’addiction a détruite. Solidaires, ils ont comme seules règles le partage, l’honnêteté, l’authenticité, la sincérité, l’humanité. Une bande incroyable de vivants qui crient haut et fort qu’on s’en sort mieux à plusieurs que seul.

Nos vies formidables mélange documentaire, cinéma et théâtre. Fabienne Godet a créé une vingtaine de personnages fictifs inspirés de d'entretiens individuels avec des membres des réunions des Alcooliques & Narcotiques Anonymes (A&NA) auxquelles elle a assisté entre 2014 et 2016. À partir de cela et d'un séjour dans une communauté thérapeutique, elle a écrit une première ébauche de scénario.

Sibel de Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti

L'histoire : Sibel, 25 ans, vit avec son père et sa sœur dans un village isolé des montagnes de la mer noire en Turquie. Sibel est muette mais communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les autres habitants, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt voisine, objet de fantasmes et de craintes des femmes du village. C’est là que sa route croise un fugitif. Blessé, menaçant et vulnérable, il pose, pour la première fois, un regard neuf sur elle.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.