Les sorties cinématographiques de la semaine passées au crible par Christine Masson et Laurent Delmas, accompagnés cette semaine des journalistes Gaël Golhen et Thomas Baurez…

Les sorties de la semaine du 10 octobre 2018
Les sorties de la semaine du 10 octobre 2018

"Girl" de Lukas Dhont

(Belgique)

Lara 15, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d'absolu. Mais son corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara car Lara est née garçon. Portrait alimenté de la vraie vie d'une jeune danseuse emprisonnée dans un corps de garçon, accompagnée d'un entourage plutôt compréhensif. Un film comme un combat physique contre un corps qui résiste...

Un premier long métrage d'un réalisateur de 27 ans.

► France Inter est partenaire de ce film

"L'Amour Flou" de Romane Bohringer et Philippe Rebbot

(France) 

L'histoire d'un couple qui après quinze ans de vie commune et beaucoup d'enfants, ne sont plus amoureux mais s'aiment quand même. Ils vont alors envisager un nouvel espace : deux appartements séparés qui communiquent par la chambre des enfants. Avec cette question au milieu : peut-on refaire sa vie sans la défaire ?

Le couple en question, c'est Romane Bohringer et Philippe Rebbot, qui ont décidé de faire du cinéma de leur histoire. Tout est réel. Ils en ont filmé toutes les étapes. 

Un feel-good movie sur la séparation ?

"Voyez comme on danse" de Michel Blanc

(France)

La suite, dix ans plus tard, d'Embrassez qui vous voudrez. On parle de riches et de pauvres, de changement de sexe, d'évasion fiscale, d'adultère bourgeois... Un film qui privilégie les femmes, Karin Viard en tête. 

"Gare à l'instrumentalisation du changement de sexe !" note Laurent Delmas

"Dilili à Paris" de Michel Ocelot

(France)

Un mélange dessin animé et de 3D sur des décors photographiés. L'histoire d'une petite kanake, Dilili, qui mène l'enquête sur des histoires d'enlèvements mystérieux de fillettes dans le Paris de la Belle Epoque. 

Un plaidoyer sur la parité pas très subtil et assez didactique ?

"Lindy Lou, jurée n°2" de Florent Vassault

(documentaire Fr.)

Il y a plus de vingt ans, Lindy Lou a été appelée pour faire partie d'un jury qui a condamné un homme accusé du meurtre de deux femmes à la peine de mort. Depuis, la culpabilité la ronge ; elle entame un voyage à travers le Mississippi dans le but de confronter son expérience avec celles des onze autres jurés. 

Une grand interrogation sur la peine de mort (encore appliquée dans 30 sur 50 états américains) mais surtout un questionnement moral pour un femme. Le panel des réactions des onze autres jurés, 20 ans plus tard, nous instruit beaucoup sur ce pays et sur ses mentalités.

"La Particule Humaine" de Semih Kaplanoglu

(Turquie)

Une science-fiction dystopique et écolo. Dans un futur proche, l'homme est menacé d'extinction, deux généticiens partent à la recherche de grains qu'ils pourront faire germer. C'est avec Jean-Marc Barr. 

"Domingo" de Felipe Barbosa et Clara Linhart 

(Brésil) 

Le 1er janvier 2003 au sud du Brésil, une famille de la haute bourgeoisie retrouve les siens dans une maison de campagne pour un repas dominical. Mais, en ce jour d'investiture du président Lula, rien ne se passe comme prévu. Comme écho à ce séisme politique, tout semble se dérégler dans la propriété : les domestiques renâclent, la maison se délabre à vue d'oeil… 

"Galveston" de Mélanie Laurent

(USA) 

Premier film américain de Mélanie Laurent avec Ben Foster et Elle Faning. 

1988, les temps sont durs pour Roy, la maladie le ronge, son boss lui tend un guet-apens auquel il échappe de justesse. Une seule issue : la fuite, en compagnie de Rocky, une jeune prostituée.

Du déjà-vu ?

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.