Laurent et Christine ont vu tous les nouveaux films. Leur avis vous aidera peut-être à faire votre choix

Les films de la semaine
Les films de la semaine

"Bergman, une année dans une vie" de Jane Magnusson

Spécialiste d'Ingmar Bergman, c'est la troisième fois que Jane Magnusson consacre un film au réalisateur suédois. En 2013 dans Trespassing Bergman, des réalisateurs et des acteurs, témoignaient du talent, de la vie, des œuvres et de l'influence du cinéaste. Plus récemment, un court métrage : Vox Lipoma

Dans ce troisième opus, Jane Magnusson s’arrête sur l'année 1957, année de la sortie des Fraises sauvages et du Septième Sceau

"Donbass" de Sergei Loznitsa

Le Donbass est une région de l'est de l'Ukraine occupée par des gangs. Dans cette partie du pays, la guerre se poursuit entre l’armée ukrainienne, soutenue par des volontaires, et les gangs séparatistes soutenus par les troupes russes. "C’est une guerre hybride qui se déroule en même temps qu’un conflit armé, explique Sergei Loznitsa, accompagné de meurtres et de vols à une échelle massive et se traduisant par l’humiliation progressive des civils. Partout, il n’y a que peur, trahison, haine et violence.".  

Donbass, quatrième long métrage de fiction réalisé par Sergei Loznitsa, a fait l’ouverture de la section Un Certain Regard au festival de Cannes 2018 et a reçu le Prix de la Mise en scène.

"Libre" de Michel Toesca

Cédric Herrou, agriculteur, cultive ses oliviers dans la vallée de la Roya, proche de la frontière italienne. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. Niçois d'origine, ami de Cédric Herrou, Michel Toesca s'est installé il y a 10 ans dans la vallée. 

C’est Cédric Herrou lui-même qui est venu vers le cinéaste pour lui soumettre l'idée de le suivre dans son combat. "J’avais commencé à tourner dès 2015, essentiellement en Italie, raconte Michel Toesca. À cette époque, les migrants n’étaient pas encore montés dans la Roya. Ils étaient cantonnés à Vintimille. Comme je me balade souvent avec ma caméra, que j’aime observer le monde, j’ai commencé à filmer ce qui se passait sur place."

"L'ombre d'Emily" de Paul Feig

L'Ombre d'Emily est adapté de "Disparue", le premier roman de Darcey Bell, succès de librairie, publié en 2017. Jusque là, Paul Feig s'était plutôt cantonné aux comédies grand public.  "J’ai toujours beaucoup aimé les thrillers, explique-t-il, si bien que j'avais hâte de m’essayer à ce genre. Stephanie est l’un des personnages que j’ai le plus apprécié de porter à l’écran."

Paul Feig a décidé de tourner le film à la manière d’une comédie enjouée plutôt qu’un drame au réalisme cru, malgré toute la paranoïa et l’adrénaline qui se dégagent de l’histoire.

"Rafiki" de Wanuri Kahiu

Rafiki est adapté de la nouvelle Jambula tree de Monica Arac de Nyeko. Initialement située en Ouganda, dans le film l'histoire se déroule à Nairobi, capitale du Kenya. 

Au-delà d'un portrait de la jeunesse kenyane, explique la réalisatrice, Rafiki évoque également la condition des femmes dans le pays, "où le poids du patriarcat est encore très fort, [...]. On y a une vision très limitée de ce qu’une femme est capable de faire. Rafiki témoigne de la nécessité de déterminer qui on veut être par rapport à ce modèle, du désir d’aller au bout de ses rêves et de ses passions, tout en continuant à être accepté par la société dans laquelle on vit".

"Le vent tourne" de Bettina Oberli

Pauline, une jeune paysanne, élève ses bêtes dans le respect de la nature. L’arrivée de Samuel, venu installer une éolienne, va bouleverser son couple, ses valeurs.

Pauline c'est Mélanie Thierry. "Je cherchais quelqu’un qui puisse représenter une paysanne de façon crédible, explique Bettina Oberli, mais en même temps surprenante : une actrice ayant de la force et de la profondeur, mais aussi un aspect lumineux et positif. Mélanie est à la fois sauvage et douce, elle s’est jetée corps et âme dans ce projet, elle travaillait chez des paysans et elle s’est vraiment appropriée physiquement ce personnage et sa façon de vivre."

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.