Ladislas Chollat

Le metteur en scène Ladislas Chollat est né le 19 mai 1975 à Saint-Etienne. Dès 1993, et jusqu'en 1998, il fait ses armes à Marseille, où il monte Le Roi se meurt , de Ionesco (1993), Orphée , de Cocteau (1994), Antigone , de Anouilh (1996), Machbett , de Ionesco (1998), spectacles dans lesquels il joue.En 1998, il crée sa compagnie professionnelle, le Théâtre de l'Héliotrope . A cette occasion, il fait la connaissance de Gildas Bourdet, qui est alors à la direction du Théâtre National de la Criée. Assistant sur de nombreux spectacles, à La Criée comme à Chaillot, au TNP, à Hébertot, il le suit et devient assistant de direction quand Bourdet fonde, en 2002, le Théâtre de l'Ouest Parisien à Boulogne-Billancourt, jusqu'en 2004.

Il crée Pluie , en 2000, de Delphine Mongens, puis l'année suivante, à La Criée, On ne badine pas avec l'amour , de Musset, qu'il reprend à Paris, au Théâtre 13 et au Ranelagh, puis en tournée. En 2004, il crée Le détail des choses , de Gérald Aubert. En 2005, sa compagnie est accueillie en résidence au Théâtre du Beauvaisis. Dès lors, ses spectacles sont souvent créés dans l'Oise, avant d'être présentés à Avignon ou à Paris.Ladislas Chollat est aujourd'hui metteur en scène associé à la Comédie de Picardie. Il est directeur artistique depuis janvier 2005 du festival l'Oise au Théâtre d'Ermenonville, consacré chaque année à un auteur.

La pièce :

Sahar et Jérémy
Sahar et Jérémy © Radio France

"Sahar et Jérémy"au Théâtre Petit Hebertot

C'est l’histoire d'une rencontre. La rencontre de deux jeunes gens.

Un garçon de café qui s'appelle Jeremy et une fille qui vient de loin qui s’appelle Sahar.

Jeremy, traîne les valises de son enfance, de son passé comme des boulets aux pieds dont il n’arrive pas à se débarrasser… Et, il tombe amoureux d'une fille. Cette fille-là, elle n’est pas vraiment jolie mais elle a des choses à dire. Des choses à Lui dire. Cette fille-là, elle a posé sur lui des yeux de tendresse; elle ne le voit pas, elle le regarde… Et c’est sa première fois à Lui.

C'est la première fois qu’il existe vraiment pour quelqu’un. Du coup, il ne veut plus la lâcher. Il se dit que c'est elle, celle qu’il lui faut.

Il a 18 ans et déjà plus rien à perdre, alors il décide d’essayer...Comment on peut aimer dans le bonheur quand on a grandi dans le malheur ?Si on commence à côtoyer le bonheur, le danger comme pour tout, c'est de s'y accoutumer.On ne sauve pas les gens d'eux même mais ça vaut le coup d'essayer…

et aussi :

l aide memoire
l aide memoire © Radio France

L'AIDE-MÉMOIREAuteur : Jean-Claude CARRIEREMise en scène : Ladislas CHOLLATAvec : Sandrine BONNAIRE et Pascal GREGGORY

L'histoire: Il est l'ordre, elle est la liberté.Il note tout de peur d'oublier. Elle ne sait pas de quoi sera fait demain.Tout les oppose et personne ne pouvait imaginer qu'ils pourraient s'aimer.Cela pourrait être une comédie romantique. C'est une fable magique qui parle du mystère de la rencontre entre deux êtres.

http://www.theatre-atelier.com/spectacle-l-aide-memoire-duree-de-la-representation-1h40-94.htm

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.