Fabrice Gaignault

fabrice Gaignault
fabrice Gaignault © Virgile Biechy

Rédacteur en chef Culture et Célébrités de Marie Claire, Fabrice Gaignault a publié plusieurs ouvrages dont La Chasse à l'âme (La Table ronde, 2003), Les Égéries sixties (Fayard, 2006) et Aspen terminus (Grasset, 2010). Vies et mort de Vince Taylor clôt sa trilogie rock entreprise avec Egérie Sixties (Fayard) et poursuivie avec Aspen Terminus (Grasset).

Son livre :

livre gaignault
livre gaignault © Radio France

Vies et mort de Vince Taylor Fabrice Gaignault Paru le 30 avril 2014 Editeur Fayard, Sa vraie carrière n'a duré que deux ans. Mais pour tous ceux qui l'ont connu alors, il demeure inoubliable. Né en Angleterre, ayant grandi en Amérique, Vince Taylor débarque en 1960 à Paris, préférant être «une épée chez les voisins qu'un second couteau chez lui». Mais quelle épée ! Vince pourfend tout. Ses talents d'interprète et son jeu de scène déclenchent l'hystérie. Eddie Barclay veut en faire le rival de Johnny Hallyday, David Bowie s'en inspire. Pourtant, des années plus tard, pour survivre Vince fait la plonge dans un bistrot. Comment en est-il arrivé là ? Et surtout, pourquoi tous ceux qui le reconnaissent, fans de la première heure, musiciens, managers, rêvent-ils de lui accorder une seconde chance ? Vince lui-même a-t-il envie de remonter sur scène ? Et quel magnétisme exerce-t-il encore pour que tant d'inconnus tentent de l'en convaincre ?En fait de biographie, c'est plutôt un «roman vrai» que Fabrice Gaignault consacre à Vince Taylor, s'attachant, au-delà d'une reconstitution des faits documentée, à percer le mystère d'un homme sublime jusque dans son acharnement à se perdre, mélange ahurissant d'orgueil et de défaitisme, de vitalité et de pulsions autodestructrices.

Harold Cobert

Harold Cobert
Harold Cobert © Bruno Klein

Harold Cobert est romancier. Il est l’auteur de Un hiver avec Baudelaire (5 600 ex. GFK), L’entrevue de Saint-Cloud, Dieu surfe au pays Basque et Au nom du père, du fils et du rock’n’roll, publiés aux Editions Héloïse d’Ormesson.

__

Son livre :

livre jim
livre jim © Radio France

__

__

__

__

__

__

Jim Harold Cobert Paru le 25 septembre 2014 Editeur Plon

Mi-mars 1971, Jim Morrison rejoint sa compagne Pamela à Paris. L’homme qui déambule alors souvent telle une ombre dans les rues de la capitale française est loin de la rock-star à la silhouette filiforme et gainée de cuir noir qu’on appelait il y a à peine quatre ans « Le Roi Lézard ». Gros, barbu, les cheveux longs et déjà grisonnants, accablé par son procès de Miami dans lequel il risque plusieurs années de prison et vient de faire appel, dégoûté par l’industrie du disque, il traverse une profonde crise existentielle et s’enfonce lentement dans la dépression. Il pense arrêter définitivement la musique pour se consacrer à l’écriture, et plus particulièrement à la poésie. Mais dans les replis de sa solitude, il se retrouve confronté à ses démons, à ses spectres et aux mille visages qu’il a endossés. Dans ses errances et dans ses outrances éthyliques, il cherche à démêler le sens obscur et caché des fils qui ont tissé la destinée de ce fils de militaire, sans cesse ballotté de ville en ville au grès des affectations de son père, devenu une icône de la scène rock mondiale et réfugié en paria à Paris, cité et mère des écrivains maudits. Revenir à la musique ou se consacrer à la poésie pour que la rock-star Jim Morrison ne tue pas définitivement Jim, le poète asphyxié qu’il aspire à être depuis toujours, telle est la quête insoluble et désespérée que James Douglas Morrison va mener à Paris les derniers mois de son existence, avant de rejoindre dans une mort étrange le mythique club des artistes disparus à l’âge de 27 ans et de devenir ainsi une légende dont le destin fulgurant ne cesse de fasciner les générations.

MÉMOIRES D'ÉCRIVAINS:

Biographie romancée

Anaïs Nin - 3èmeTableau

"Le jour où Anaïs Nin qui prôna l’amour libre décida de se marier"

Le coup de coeur de Brigitte Kernel

d'après le livre :

livre splendour
livre splendour © Radio France

Splendour deGéraldine Maillet Paru le 7 mai 2014 Editeur Grasset,

La pièce :

affiche splendour
affiche splendour © Radio France

SPLENDOUR Auteur : Géraldine MAILLET

Avec : Elsa ZYLBERSTEINMise en scène : Catherine SCHAUBMusique originale Splendour : Benjamin BIOLAY

Résumé : Pour la légende du grand cinéma, Natalie Wood est l’actrice inoubliable de West Side Story et de Splendour in the grass. Et c’est aussi la fille douloureuse, nymphomane, bouleversante de talent et d’intensité qui, dans la nuit du 29 novembre 1981, se noya en face de l’île de Santa Catalina tandis que son mari, Robert Wagner, et son amant Christopher Walken, s’enivraient sur le pont d’un bateau précisément nommé « Splendour ». De la splendeur au drame : telle fut son étrange et tragique destin…Dans cette pièce-opéra, Géraldine Maillet a choisi de revisiter l’existence de cette actrice à l’instant de sa mort. Flux de pensées, Hollywood et ses mirages, les hommes de passage, les triomphes, la solitude, les petites joies et les grands désespoirs…Une descente aux Enfers à travers le sexe, l’alcool, le glamour. En passant par le cœur d’une femme glorieuse et perdue. Théâtre de Paris – Salle Réjane

http://www.theatredeparis.com/spectacle/splendour

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.