Philippe Besson, écrivain

Philippe Besson est né en 1967. Il fait Sup de Co à Rouen, puis il obtient un DESS de droit social. Il enseigne le droit, puis exerce successivement les fonction de DRH et de secrétaire général de l'Ifop auprès de Laurence Parisot entre 1995 et 2000. Il cultive alors une frénésie épistolaire, écrit plusieurs lettres par jour. Il publie en 2001, En l’absence des hommes , son premier roman, vendu à 80 000 exemplaires (toutes éditions confondues). Il s'agit d'une histoire d'amour sur fond de Première Guerre mondiale, sujet qui lui a été inspiré par la lecture des Lettres de poilus . Le roman, Son frère paraît dans la foulée et fait l'objet d'une adaptation au cinéma par Patrice Chéreau.L’Arrière-Saison le consacre dès 2002 comme un auteur important de sa génération. L'Enfant d'octobre , 2006, roman sur l'affaire Grégory, lui vaut une condamnation pour atteinte à la vie privée. La Trahison de Thomas Spencer , 2009, a pour ambition de reconstituer l'histoire des États-Unis au 20e siècle parallèlement à l'action.Retour parmi les hommes est la suite de son premier roman écrit dix ans plus tôt. Depuis 2010, il a repris la présentation de Paris dernière , l'émission crée par Thierry Ardisson sur Paris Première.

Pour son livre :

Livre Besson
Livre Besson © Radio France

__

__

__

__

__

__

__

__

__

Vivre vite de Philippe Besson Paru le 2 janvier 2015 Éditions Julliard,

«Regardez-moi bien. Qui sait si je serai encore là demain... »Aussi célèbre soit-il, James Dean, symbole de la jeunesse éternelle, demeure insaisissable. Vivre vite , roman choral tout en nuances, dresse, à travers la voix de ses proches, le portrait intime d'un garçon de l'Indiana, inconsolable et myope, turbulent mais d'une beauté irrésistible, qui s'est donné à tous, sans jamais appartenir à personne : un acteur incandescent devenu, en trois films et un accident de voiture, une icône intemporelle.

À propos de l'auteur :

«Si Philippe Besson était pianiste il jouerait du Brahms, avec un soupçon de Satie. De livre en livre, ce garçon qui aime fouiller le mystère des hommes autant que celui des femmes dessine l'entre-deux du cœur. »Pierre Vavasseur, Le Parisien « Le talent de Philippe Besson, la manière tendre et douce qui lui attire de plus en plus de lecteurs, consiste à montrer que les mouvements du cœur forment l'essentiel d'une vie humaine. »Dominique Fernandez, Le Nouvel Observateur « La prouesse de Philippe Besson est d'arriver à bâtir à propos d'un fait banal un récit remarquable et simple à la fois. » Mohammed Aïssaoui, Le Figaro « On reconnaît un écrivain à la force de ses obsessions. Il en est ainsi de Philippe Besson qui, de livre en livre, creuse ses interrogations sur l'écriture, la création, la solitude, le lien familial et le lien amoureux. »Michèle Gazier, Télérama «Romancier des sentiments, explorateur de l'intime. » Joseph Macé-Scaron,Marianne À propos de son dernier roman,La Maison AtlantiqueCe diable de Besson écrit court, sec, vif. Il parvient, une fois encore, à surprendre et captiver. Remarquable. »François Busnel,L'Express « Sur fond de règlement de comptes œdipien, il décrit l'évolution d'une histoire d'amour comme il peindrait un homicide. Un beau roman noir. » Claire Julliard, Le Nouvel Observateur « L'écriture est limpide comme la mer au petit matin et le drame sombre comme un soir de tempête. »Olivier Maison, Marianne

« Un sublime huis clos maritime. » Sylvie Metzelard, Marie France

MÉMOIRES D'ÉCRIVAINS

Biographie romancée

La Comtesse de Ségur - 5e tableau

Ce furent les jours où la Comtesse de Ségur reporta son affection sur ses petits enfants et commença d 'écrire pour la jeunesse

Le coup de cœur de Brigitte Kernel

Egoïste n°17 La revue mythique Egoïste parue le 23 janvier 2015

256 pages - 35 euros - 2 Tomes

egoiste 17
egoiste 17 © Radio France

En novembre 1977, paraît le premier numéro du journal EGOÏSTE, sous l’impulsion de Nicole Wisniak. Les photographes et les écrivains les plus marquants de leur époque (Helmut Newton, Richard Avedon, Guy Bourdin) auront nourri les 16 numéros parus à ce jour avec une périodicité capricieuse. Egoïste est le dictionnaire subjectif d’une époque. Connu pour la magie de sa maquette, ses images mythiques comme le nu de Yannick Noah par Avedon ou le portrait d’Ava Gardner par Helmut Newton et ses publicités sur mesure conçues et réalisées spécialement par Nicole Wisniak,Egoïste a offert un espace de créativité aux grands écrivains tels que Françoise Sagan, Jean d’Ormesson, Bernard Frank.La sortie d’Egoïste constitue toujours un événement salué par la presse internationale. Chaque numéro est collectionné avec passion par de nombreux amateurs.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.