David Foenkinos

D.F
D.F © C.Helie -Gallimard

Charlotte est le treizième roman de David Foenkinos. Il a publié entre autres Les souvenirs et Je vais mieux . Ses livres sont traduits en quarante langues. En 2011, son frère et lui ont adapté au cinéma La Délicatesse , avec Audrey Tautou et François Damiens.

Son livre:

livre Charlotte
livre Charlotte © Radio France

__

__

__

Charlotte David Foenkinos Paru le 21 août 2014 Éditeur Gallimard,

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre, morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une œuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : « C'est toute ma vie. » Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Coup de coeur de Brigitte Kernel

Pièce : Hetero

texte : Denis Lachaud, mise en scène : Thomas Condemine, avec : John Arnold, Valentin de Carbonnières, Christian Caro, Bertrand Farge, Yvon Martin.

affiche hetero
affiche hetero © Radio France

"Et soulève de la fonte toi aussi ça ne te fera pas de mal ! "

Ils ressemblent à Gabin et à Ventura. Carrures, gueules, voix. Dans leur salon bourgeois, ils débattent de l’avenir conjugal de leur fils. Ils négocient un mariage fécond, stable pour tout le monde. Mais le jeune homme s’oppose à ses pères. Il aspire à l’accomplissement personnel, hors des plans de carrière et des orientations qu’on a figés pour lui. Dans le monde de Hetero , les femmes n’existent pas. Elles n’ont jamais existé. Seuls les hommes occupent ce conte onirique, noir et drôle. Mais les schémas patriarcaux sont bien là. La société d’hommes virils se divise en deux catégories : les mâles qui travaillent, les mâles qui enfantent. Un monde d’hommes où toutes les données d’une société sexiste sont encore de mise.Auteur associé au Centre dramatique national d’Orléans aux côtés d’Arthur Nauzyciel, Denis Lachaud permute les visions et bouscule les habitudes. Auteur de six romans édités chez Actes Sud, dont J’apprends l’allemand etJ’apprends l’hébreu , il provoque ici un regard nouveau sur les inégalités des rôles tenus par chacun dans la société, comme dans le couple. Dominants et dominés, passifs et tortionnaires. Thomas Condemine, ancien élève du Théâtre National de Strasbourg, metteur en scène associé à la Comédie Poitou-Charentes et comédien chez Beaunesne, Françon, Pelly ou Braunschweig, organise ce cauchemar déroutant, où les hommes deviennent cerfs, où tous les codes convenus de la société, ici surlignés par un monde phallocratique poussé à l’extrême, explosent à la figure.

Site: www.theatredurondpoint .fr/

MÉMOIRES D'ÉCRIVAINS ( Fiction)

Jack London

4e Tableau: “Le jour où la fièvre de l’or me prit”

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.