Gilles Philippe

Gilles Philippe est professeur à l'université de Lausanne. Il est notamment l'auteur de Le Français, dernière des langues. Histoire d'un procès littéraire, paru aux Presses universitaires de France en 2010. Il dirige par ailleurs l'édition des Oeuvres complètes de Marguerite Duras pour la « Bibliothèque de la Pléiade » (Gallimard).

oeuvre
oeuvre © Radio France

__

__

__

__

__

Oeuvres complètesVolume 1 Marguerite Duras édition publiée sous la direction de Gilles PhilippeEditeur Gallimard,

Les premiers volumes des Oeuvres complètes retracent le cheminement de l'écriture ainsi que la naissance des cycles indochinois et indien à travers la reprise d'un certain nombre d'épisodes et de personnages. Avec des textes et documents autour des oeuvres et, en appendice, Les feuilles.Ce volume contient : Les impudentsLa vie tranquilleUn barrage contre le pacifiqueLe marin de GibraltarLes petits chevaux de TarquiniaDes journées entières dans les arbresLe square moderato cantabileLes viaducs de la Seine-et-OiseDix heures et demie du soir en été

oeuvre complete
oeuvre complete © Radio France

Oeuvres complètesVolume 2 Marguerite Durasédition publiée sous la direction de Gilles Philippe Editeur Gallimard,

Les premiers volumes des Oeuvres complètes retracent le cheminement de l'écriture ainsi que la naissance des cycles indochinois et indien à travers la reprise d'un certain nombre d'épisodes et de personnages. Avec des textes et documents autour des oeuvres.Ce volume contient : Hiroshima mon amourUne aussi longue absenceL'après-midi de Monsieur AndesmasLe ravissement de Lol V. SteinLes eaux et foretsLe square, trois tableauxLa musicaLe vice-consulL'amante anglaise Suzanna AndlerDes journées entières dans les arbres [theatre]Yes, peut-être Le shagaUn homme est venu me voirLe théâtre de l'amante anglaiseDétruire dit-elle Abahn Sabana DavidL'amour Nathalie GrangerLa femme du gange India Song

Son dernier livre :

volume 1
volume 1 © Radio France

Le rêve du style parfait Philippe Gilles Paru le 15 mai 2013 Editeur PUF,

Un essai qui étudie, de Flaubert et Renan jusqu'à Sartre et de Gaulle, l'hypothèse d'un bien écrire qui s'imposerait à tous, d'un idéal qui de 1860 à 1960, n'a cessé de hanter la littérature française.La littérature, dit-on, a horreur de l'académisme. Les « auteurs à dictée » ne seraient pas des auteurs et l'étiquette de « style NRF » est une marque d'infamie. Ainsi est-il d'usage de récuser sans procès toute position valorisant le style et de donner privilège à celle qui ne connaît que les styles, dans leur irréductible pluralité, c'est-à-dire dans leur indépassable singularité.La modernité n'a pourtant cessé de rêver d'un « style parfait », d'un « bien écrire » régi par des règles valables pour tous, respectueux de principes qui semblent défier le temps et les plumes.De 1860 à 1960, le débat sur le lien entre norme et style s'est noué autour des mêmes thématiques. Faut-il avoir du style et non un style ? Le style parfait vaut-il style classique ou absence de style ? Est-il soumis à l'évolution et aux genres littéraires, ou bien faut-il le ramener au « génie de la langue » lui-même ? Qui seraient, enfin, les maîtres de ce style parfait ?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.