Jean-Loup Chiflet

jean-loup chiflet
jean-loup chiflet © DR

Jean-Loup Chiflet est l'auteur, entre autres facéties, de l'incontournable Sky my husband ! Ciel mon mari ! et du non moins célèbre Oxymore mon amour ! Il est aussi l'adaptateur en France des dessins et légendes du New Yorker, et l'éditeur de quelques joyeux humoristes patentés.

Ses derniers livres :

chifflet 2
chifflet 2 © Radio France

__

__

__

Français, mon amour !Volume 2, Concaténation... ma passion ! Jean-Loup Chiflet avec la collaboration d'Anne CamberlinParu le 7 février 2013 Editeur Chiflet et Cie,

Promenade buissonnière et amoureuse à travers la langue française, son histoire, ses anecdotes, son orthographe, sa grammaire, ses figures de style, ses défenseurs ou l'histoire souvent surprenante de ses mots.Après la publication d'Allégorie ma chérie, premier volet de notre nouvelle série faisant suite à Oxymore mon amour, voici une déambulation amusante et insolite à travers les faux amis, les épithètes, les gourmands (ou les gourmets ?), les mots-valises, les mots d'écrivains, les mots transsexuels, et bien d'autres fantaisies linguistiques qui devraient même ravir les illettrés mais pas les analphabètes. Vous découvrirez aussi in petto et sine die quelques imbroglios du suisse romand et du franponais !La concaténation consiste à enchaîner les éléments d'un énoncé linguistique en les répétant.

chiflet livre 1
chiflet livre 1 © Radio France

Dictionnaire amoureux de l'humour Jean-Loup Chiflet dessins d'Alain BouldouyreParu le 18 octobre 2012 Editeur Plon

Un dictionnaire subjectif de l'humour qui analyse son mécanisme complexe à travers des auteurs maîtres de cet art : Montesquieu, Coluche, Feydeau, San Antonio, Courteline, Bourvil, Beaumarchais, Perec, etcLongtemps, Jean-Loup Chiflet s'est levé de bonne heure, pour se plonger dans le monde jubilatoire de l'humour. De Montesquieu à Coluche, de Feydeau à Frédéric Dard, de Jules Renard à Bourvil, des Pataphysiciens aux Oulipiens et de Molière à Blondin, il a essayé d'en analyser le mécanisme complexe : l'humour est-il vraiment un «excès de sérieux», comme le pensait Tristan Bernard, ou «une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie» comme le laissait plutôt entendre Raymond Queneau ? Vaste débat...Dans ce Dictionnaire amoureux, et du fait même subjectif, il laisse aussi libre cours à ses passions pour le nonsense anglo-saxon ou les magiciens de la langue que sont Vialatte, Ponge, Prévert et tant d'autres.

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.