George Sand

george sand 4
george sand 4 © wikipedia

George Sand (1804-1876), qui est l'un des auteurs les plus célèbres de son siècle, est réputée en outre pour avoir bravé toutes les conventions de l'époque et pour son activisme politique. Elle a publié une vaste oeuvre romanesque, dont Indiana, Consuelo, Les Maîtres sonneurs, Horace et François le Champi. Admirée par des confrères comme Balzac (qui s'inspira d'elle pour le personnage de Félicité des Touches dans Béatrix), Flaubert et Dostoïevski, elle figure aussi parmi les écrivains qui ont marqué Proust.

Quelques ouvrages :

sand 7
sand 7 © Radio France

Nouveaux contes d'une grand-mère George Sand __ - La reine Coax

  • Le nuage rose
  • Les ailes de courage
  • Le géant Yéous

Paru le 8 juillet 2013 Editeur Paleo

Quatre contes rédigés par George Sand pour instruire ses deux petites-filles, Aurore et Gabrielle. Mêlant folklore et fantastique, ils dévoilent le merveilleux qui réside dans la nature.Nouveaux contes d'une grand-mère.Il y avait dans un grand vieux château en Normandie ou en Picardie, je ne me souviens pas bien, une grande vieille dame qui possédait beaucoup de terres, qui était très bonne et très sensée malgré son grand âge. Autour du château, il y avait de grandes douves ou fossés remplis de joncs, de nénuphars, de souchets et de mille autres plantes fort belles qui venaient toutes seules, et où vivaient une quantité de grenouilles, quelques-unes si vieilles et si grosses qu'on s'étonnait de leur belle taille et de leur voix forte. La châtelaine, qui s'appelait dame Yolande, était si habituée à leur tapage qu'elle n'en dormait pas moins bien, et personne autour d'elle n'en était incommodé.Mais il arriva une grande sécheresse...

sand 6
sand 6 © Radio France

__

__

L e théâtre des marionnettes de Nohant George Sand __ Suivi de :

  • Funeste oubli, fatale baignoire
  • Jouets et mystères

de Maurice Sand

Paru le 8 juillet 2013 Editeur Paleo

En 1876, quelques semaines avant de mourir, George Sand publie un texte en hommage à son fils Maurice, rénovateur de la marionnette. A l'aide de sa troupe de marionnettes, celui-ci a illuminé ses soirées depuis une trentaine d'années. Il est suivi ici de deux pièces qui y furent jouées en 1868 et 1871.Tout avait commencé par la pantomime, et ceci avait été de l'invention de Chopin ; il tenait le piano et improvisait, tandis que les jeunes gens mimaient des scènes et dansaient des ballets comiques. Je vous laisse à penser si ces improvisations admirables ou charmantes montaient la tête et déliaient les jambes de nos exécutants. Il les conduisait à sa guise et les faisait passer, selon sa fantaisie, du plaisant au sévère, du burlesque au solennel, du gracieux au passionné. On improvisait des costumes afin de jouer successivement plusieurs rôles. Dès que l'artiste les voyait paraître, il adaptait merveilleusement son thème et son accent à leur caractère. Ceci se renouvela durant trois soirées, et puis le maître, partant pour Paris, nous laissa tout excités, tout exaltés, et décidés à ne pas laisser perdre l'étincelle qui nous avait électrisés.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.