Éric-Emmanuel Schmitt

Eric-Emmanuel Schmitt
Eric-Emmanuel Schmitt © Catherine Cabrol / Catherine Cabrol

Né le 28 mars 1960 à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône-Alpes), Eric-Emmanuel Schmitt est normalien et agrégé de philosophie. Sa thèse de doctorat, soutenue en 1987, s’intitule Diderot ou la philosophie de la séduction. C’est très jeune qu’il découvre le théâtre en voyant Jean Marais jouer dans Cyrano de Bergerac.Professeur de philosophie au lycée militaire de Saint-Cyr puis à Cherbourg et à l'université de Chambéry, il se fait connaître au théâtre avec sa première pièce La nuit de Valognes créée à l'Espace 44 à Nantes en 1991. Dès 1993, avec Le visiteur, il triomphe, obtenant trois Molières pour cette création. Sa carrière de dramaturge est lancée, il quitte son poste de professeur pour s’y consacrer pleinement. Les nominations aux Molières se succèdent : deux pour Variations énigmatiques, six pour Le Libertin, deux pour Frederick et le boulevard du crime, sept pour Hôtel des deux monde. En 2000, il obtient le Grand Prix du Théâtre de l’Académie française pour l'ensemble de son œuvre. Des comédiens de talent incarnent ses personnages notamment Alain Delon et Francis Huster, Bernard Giraudeau et Christiane Cohendy, Jean-Paul Belmondo, Danielle Darrieux, Charlotte Rampling, Jacques Weber, Clémentine Célarié.Ses romans sont aussi remarqués : Prix du premier roman de l'université d'Artois pour La Secte des égoïstes ; Grand prix des lectrices de Elle pour L'Évangile selon Pilate ; Prix Jean Bernard de l'Académie nationale de médecine pour Oscar et la Dame rose ; Prix Goncourt de la nouvelle pour le Concerto à la mémoire d'un ange.Parrallèlement à sa carrière d'écrivain et de dramaturge, il a traduit les Noces de Figaro et le Don Giovanni de Mozart et a adapté au cinéma sa nouvelle Odette Toulemonde et son roman Oscar et la dame en rose.Il est élu le 9 juin 2012 à la succession d'Hubert Nyssen au fauteuil 33 de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique. En janvier de cette même année, il a repris la direction du Théâtre Rive Gauche avec le comédien Bruno Metzger et le metteur en scène Francis Lombrail.En 2013, il écrit sa première BD avec le dessinateur Janry, « Poussin 1 er ».

Son livre :

la trahison
la trahison © Radio France

La trahison d'Einstein Éric-Emmanuel SchmittParu le 15 janvier 2014 Editeur Albin Michel,

Sur les rives d'un lac du New Jersey, deux excentriques se rencontrent et sympathisent. L'un est Albert Einstein ; l'autre est un vagabond en rupture avec la société.À ce confident de hasard, Einstein expose son dilemme. Pacifiste militant, il connaît les conséquences terrifiantes de ses travaux théoriques et craint qu'Hitler et les nazis ne fabriquent la première bombe atomique. Devrait-il renier ses convictions et prévenir Roosevelt, afin que l'Amérique gagne la course à l'arme fatale ? Quel parti prendre alors que le FBI commence à le soupçonner, lui, l'Allemand, le sympathisant de gauche... le traître peut-être ?Dans cette comédie intelligente et grave, drôle parfois, Eric-Emmanuel Schmitt imagine le conflit moral d'un homme de génie, inventeur malgré lui de la machine à détruire le monde.

La pièce :

La trahison d'Einstein

pice einstien
pice einstien © Radio France

Une pièce de Éric-Emmanuel SCHMITTUne mise en scène de Steve SUISSA

http://www.theatre-rive-gauche.com/a-l-affiche-la-trahison-d-einstein.html

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.