Françoise Sagan

À dix-neuf ans, Françoise Sagan connaît la gloire avec Bonjour tristesse. Des pièces de théâtre, de nombreux romans ont suivi. Tous ont rencontré le succès. Elle a écrit elle-même sa rubrique nécrologique dans Le Dictionnaire des auteurs, publié sous la direction de Jérôme Garcin : « Fit son apparition en 1954 avec un mince roman, Bonjour tristesse, qui fit un scandale mondial. Sa disparition, après une vie et une oeuvre également agréables et bâclées, ne fut un scandale que pour elle-même. »

lit defait
lit defait © Radio France

__

Le lit défait Françoise Sagan Paru le 24 août 2011 Editeur LGF

Le huis clos d'une passion, un duo-duel rendu plus complexe par le fait que chacun des protagonistes est un professionnel de la fiction : Edouard, l'auteur à succès, et Béatrice, l'actrice de boulevard.Lorsque Béatrice a quitté négligemment Édouard cinq ans plus tôt, elle l'a vite remplacé. Ce garçon, bien que séduisant, était très jeune et manquait d'avenir.Mais le voilà désormais auteur à succès, coqueluche du Tout-Paris et toujours aussi fou d'elle. Béatrice, la magnifique et féroce actrice de boulevard, retombe dans ses bras, étonnée de se souvenir encore de lui.Le beau couple qu'ils forment ne manque pas d'exciter les curiosités, chacun se demandant combien de temps il va durer.Et puis, un jour, Béatrice comprend qu'elle aime, pour la première fois. Elle aime Édouard.Françoise Sagan dépeint les sentiments amoureux avec une telle acuité, une telle vérité qu'on peut croire qu'elle décrit les propres mouvements de son coeur.

livre sagan 5
livre sagan 5 © Radio France

Un matin pour la vie : et autres musiques de scènes Françoise Sagan Editeur LGF

En plus de Musiques de scènes sont rassemblées dans ce recueil quatre autres nouvelles inédites : Un matin pour la vie, Histoire d'août, Macho et Menu.

halimi
halimi © Radio France

__

__

Françoise Sagan, conversation avec André Halimi Paru le 6 avril 2011Distributeur Harmonia mundiEditeur Radio-France

Ces entretiens datent de 1973 et mettent au jour la complicité entre F. Sagan et A. Halimi, ce qui permet à la romancière de laisser libre court à sa fantaisie. Elle évoque son oeuvre, ses lectures et la vie qui passe.L'air de ne pas y toucherFace à Françoise Sagan, André Halimi. Dès les premières minutes, une grande complicité s'installe entre eux et s'ensuit une conversation à bâtons rompus où l'intelligence mène le bal. C'était en 1973 pour France Culture, à son domicile parisien, rue Guynemer.La politique, les enfantillages, la vie, la vieillesse, la mort, les hommes et les femmes, l'alcool, la fête, le sexe. Tout y passe et y repasse, avec l'air de ne pas y toucher. Elle revient sur la « Femme Sagan », un être « vrai et libre », loin des clichés si souvent véhiculés à son encontre. Un rendez-vous à ne pas manquer...

www.kiosque.radiofrance.fr

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.