Guylain Vignolles n'a pas de chance. Son nom et son prénom font un jeu de mot terrible : Vilain Guignol. Et depuis la cour d'école les rires et moqueries n'ont jamais cessé. Alors Guylain s'est comme exilé en lui-même. Il fait tout pour passer inaperçu. Sauf dans le train de 6h27 qui le mène au travail. Là pour les passagers, il lit à voix haute des extraits de romans. Des extraits seulement parce que les feuillets qu'il lit sont ceux recuperés justement là ou il travaille : le pillon des livres invendus. C'est d'ailleurs un monstre que cette machine puisqu'elle broye aussi des hommes. Le vieux Guiseppe y a laissé ses jambes. Qu'il retrouve peu a peu dans les livres. Car de la pate a papier recrachée naissent d'autres livres. Curieuse et belle histoire deja que celle-ci. Et dans le train de 6h27, il y a de belles rencontres. Comme celles de soeurs Delacote, Monique et Josette qui l'entrainent a la maison de retraite, lecture jubilatoire au milieu de toutes ces personnes agées qui ne demandent qu'a revivre. Yvon, l'homme de la guerite qui ne parle qu'en alexandrin et impressionne les camionneurs voulant rouler des mecaniques. Et puis il y a cette clé USB que Guylain recupére coincée dans le strapontin du RER. Alors Julie entre dans sa vie et dans la notre. Enfin ....je vous laisse decouvrir. Il n'y a pas que du beau cette vie : il y a l'usine, la machine detestée et ses collégues : le gros et le con. Ce roman est plein de personnages truculents, imagés, plein d'humour, de quete qui font le sel de la vie. Un roman qui au debut ne paye pas de mine, qui s'installe doucement sans en avoir l'air. Et vous ne le lachez plus. Guylain est un ami. Le Liseur du 6h27 est un roman-bonheur,un plaisir de lecteur et à toute heure.

le liseur du 6h27
le liseur du 6h27 © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.