Direction la Sicile et la Calabre avec "Vies de mafia" de Delphine Saubaber et Henri Haget chez 10/18.

Au premier chapitre un tueur repenti parle. Ses victimes se comptent par dizaines. Le témoignage de cet ex-membre de Casa Nostra fait comprendre immédiatement l'absurdité du système qui lie des familles par des liens en barbelés. L'engrenage du silence, de la violence, du pouvoir, de l'argent...

"Vies de mafia" de Delphine Saubaber et Henri Haget chez 10/18.
"Vies de mafia" de Delphine Saubaber et Henri Haget chez 10/18. © Radio France

Autre témoignage terrifiant, au cœur de l'actualité, celui deShin , transcrit par Blaine Harden : "Rescapé du camp 14, de l'enfer nord-coréen à la libert é " toujours chez 10/18.

Shin est né dans ce camp qui officiellement n'existe pas. Camp immense ou sont jetés des milliers de gens pour on ne sait quel délit sauf d'avoir gêné le pouvoir ou déplu à un petit chef. Shin est l'enfant programmé entre 2 détenus, embrigadé pour les surveiller et les dénoncer...

Rescapé du camp 14, de l'enfer nord-coréen à la liberté " toujours chez 10/18.
Rescapé du camp 14, de l'enfer nord-coréen à la liberté " toujours chez 10/18. © Radio France

Un autre récit chez Folio"Le silence du bourreau" de François Bizot.

En 1971 François Bizot est arrêté par les khmers rouges et doit sa liberté à un jeune geôlier du nom de Douch. Il le retrouvera en 2009 quand il est le seul occidental convoqué au procès de celui qui est le responsable de la mort de milliers de personnes au centre de torture S21...

Folio "Le silence du bourreau" de François Bizot.
Folio "Le silence du bourreau" de François Bizot. © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.