Une sélection de romans policiers à l'occasion du festival "Quai du polar" à Lyon.

Du 31 mars au 2 avril se tient à Lyon le festival "Quai du polar". Jacqueline Pétroz a sélectionné pour vous polars, fictions et rééditions du genre.

Puisque selon la dernière enquête du Centre national du livre, le genre le plus lu en France désormais est le polar, avec Ryan David Jahn vous aurez tous les styles en un. Ce formidable roman, un pavé de plus de 400 pages, est un chœur. Un carrefour de vies. Nous sommes en 1952 à Los Angeles.

Il y a Sandy, ado de 14 ans qui vient de tuer son beau-père avec un pistolet qu'il a lui-même fabriqué. Pour brouiller les pistes, il grave au couteau sur le front de Niel, une croix, faisant pour lui référence à un superhéros de BD. Il y a Vivian, l'amie prostituée de sa mère qui fait chanter le procureur pour influer sur l'enquête. Il y a Carl, le policier qui ne se remet pas de la mort de sa femme et que la drogue aide à tenir. Il y a Eugene, le dessinateur de la dite BD qui a abandonné le métier et qui aujourd'hui est laitier en attendant d'écrire le roman de sa vie. Il y a Teddy, le comptable de Manning, le chef de la mafia dit la Machine et la fille de ce dernier, Evelyn qui va prendre la suite du business.

Et puis il y a la ville : Los Angeles. Ce n'est pas celle du bling-bling d'Hollywood. C'est celle des bars de nuits, des serveuses michetonneuses, des petits, des sans-grades qui triment dans l'ombre des quartiers des entrepôts et de la banlieue, loin des lumières. Bien sûr, tous ces destins vont s'entrechoquer. Chacun des destins s'écrit différemment et marque l'éventail de ce que peut être un roman-policier authentique et profond parce que aussi sociétal. On s'installe dans ces histoires qui ne feront qu'une. C'est un vrai bon polar.

Des textes inédits commandés par le service des fictions. Et pas à n'importe qui, excusez du peu : Sandrine Collette, Ingrid Desjours, Sylvie Granotier, Elsa Marpeau, Dominique Sylvain et Danielle Thiery. Que des dames du crime qui ont donc travaillé sur des fictions radiophoniques diffusées en avril 2016 sur France Culture. Le tout préfacé par une auteur incontournable du genre : Sophie Loubière, qui dit son amour autant du polar que de la radio et l'on sait pourquoi. Les points de départ de ces scénettes sont tous insolites et tournent très vite à l'inattendu. Un recueil qui devrait devenir collector.

Dans leur "jus", si j'ose dire, de l'époque. Une couverture cartonnée recouverte d'un fac-similé de la jaquette de 1927. La dernière chronique de Sherlock Holmes pour l'un, Les dix petits nègres pour l'autre. C'est un retour aux sources tout à fait sympathique. Relire ces classiques, quel plaisir !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.