Les histoires vraies font de forts romans. C'est le cas avec ce paquebot c'est un sanatorium aujourd'hui oublié et dont l'auteur ravive la mémoire.

Mer vue par un hublot de paquebot
Mer vue par un hublot de paquebot © Getty / Misael Rosario / EyeEm

La société occulte assez vite certains pans de son histoire. En fait, Valentine Goby a un jour rencontré Elise Bellion lors d'une signature de l'un de ces précédents romans, le très beau "Kinderzimmer". 

Elise qui lui raconte comment ses parents au milieu des années 50 ont été touché par la tuberculose. Cafetiers dans le charmant village de la Roche-Guyon, dans le Val d'Oise, pas très loin de Paris, ils doivent fermer boutique. En tant que commerçants ils n'ont pas la sécurité sociale et ayant attendus trop longtemps pour se faire soigner, ni la pénicilline ni les premiers antibiotiques ne sont très efficace. 

Ils sont alors envoyés a une cinquantaine de kilomètres de là, au sanatorium d'Aincourt. La famille insouciante et riante vole en éclats. Les trois enfants, Annie, Mathilde et Jacques se retrouvent seuls. Mathilde, la cadette des filles, malgré les obstacles et les accès de désespoir, va se battre. Entre familles d’accueil, huissiers et mauvaises langues elle tentera coûte que coûte de réunir a nouveau sa famille. Elle osera regarder dans les yeux ceux qui les traitent comme des parias, ce bacille de Koch faisait encore si peur dans les années 60. 

Et puis c'est aussi l'histoire d'une petite fille qui cherche constamment le regard de son père qu'elle aime tant, un regard parfois fuyant que Mathilde fera tout pour ramener vers elle. Le roman s'ouvre avec le retour sur les lieux, des années après, de Mathilde. Face à ce long bâtiment, incroyable paquebot en béton, planté au milieu des arbres, représentant abandonné des 30 glorieuses qui n'ont pas profité a tous, Mathilde raconte. 

Ce drame, elle en aura fait un moteur. 

Et au fond cette adolescence bouleversée et douloureuse la sortira de son milieu social et changera son destin. Cette visite a réellement eu lieu avec Valentine Goby qui d'une écriture vive nous emporte sans pathos. Elle nous insuffle le courage, l’énergie dont Mathilde fait preuve. Valentine Goby est une passeuse d'histoire sociale, humaine. De romans en romans elle nous livre chaque fois une histoire de dignité bouleversante.       

On reste dans le domaine familial avec la sortie en poche du Goncourt 2016. 

"Chanson douce" de Leîla Slimani est publié chez Folio. Leila Slimani nous fait frissonner avec une histoire de baby-sitter, ou comment l'influence grandissante d'une personne peut gangrener un couple et empoisonner des vies jusqu’à tourner au drame. Un roman écrit sans fioriture, d'un style particulièrement efficace et qui est  autant un reflet de notre société qu'un thriller. Leila Slimani est la présidente du jury du Livre Inter. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.