Au sein de la cité du Vatican, parmi les statues, dans les allées de Saint-Pierre, il est un buste qui depuis 400 ans intrigue les fidèles. Celui du premier ambassadeur noir auprès du Saint-Siège, venu de ce lointain continent africain. Wilfried N'Sondé raconte cette histoire étrange aux éditions Babel.

Fresque de l’ambassadeur Dom Antonio Manuel Nsaku Ne Vunda exposée au palais du Quirinal à Rome.
Fresque de l’ambassadeur Dom Antonio Manuel Nsaku Ne Vunda exposée au palais du Quirinal à Rome.

1604. Au bord du fleuve Congo, un jeune orphelin devenu prêtre prêche avec talent. Aimé des plus pauvres, son aura est tel que le roi le fait chercher. Il n'a pas vingt ans et part représenter son royaume au Vatican. Pétri d'humanité, cet homme de Dieu, indigné de l'esclavage de ses concitoyens, veut convaincre le Pape d'abolir cette abomination. Il va entrer dans l'histoire de la papauté.

Rejoindre Rome au XVIIe siècle est dangereux. Quelle différence y a-t-il entre les marchands et les pirates ? Et cette lutte contre l'esclavage paraît illusoire. L'enracinement du mal est profond. Le système enrichit tout le monde. Au Kongo, on vend les pauvres et les ennemis. En Europe, la main d'oeuvre est gratuite.

Histoire douloureuse et méconnue de ce religieux plein d'espérances, récit initiatique d'un jeune homme qui découvre l'amour, et aventure incroyable dans un monde qui se dit nouveau. La courte vie de Dom Antonio Manuel, pleine de violence des hommes, bouleverse et indigne.

Quatre siècles plus tard, l'humanité a-t-elle vraiment évoluée ?

  • Un océan, deux mers, trois continents, de Wilfried N'Sondé, paru chez Babel en février 2020.
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.