Un polar ce matin : Stéphane Pair, spécialiste police-justice à France Info, nous entraîne en Guadeloupe pour une affaire de meurtre et de drogue tout à fait oppressante.

Vue panoramique de la mer contre le ciel. Photo prise en Guadeloupe, à Pointe - Pitre.
Vue panoramique de la mer contre le ciel. Photo prise en Guadeloupe, à Pointe - Pitre. © Getty / Lukas Nitsche / EyeEm

Vieux-Bourg, les années 90. 

Le corps nu d'une jeune femme est retrouvé dans la mangrove. Qui est-elle, depuis quand est-elle là ? C'est le jeune Jimmy, un peu simplet, qui le trouve et le couve un temps. Mais arrêté par la police pour d'autres faits il finit par raconter sa découverte. Le lieutenant-colonel de gendarmerie Gardé va se faire un devoir de mener l'enquête avec tout le zèle qui le caractérise. 

Originaire d'une autre île, la Corse, marié à une guadeloupéenne, il a lui aussi de bien lourds secrets. Mais alors que la température monte et que les cyclones balayent régulièrement l’île, il donne un coup de pied dans la fourmilière des trafiquants de drogue. 

Stéphane Pair procède en composant une mosaïque, pleine de couleurs et de violence. Petit pavé par petit pavé, acteur par acteur, se dessine une affaire aux ramifications quasi ensorcelantes. Car chacun veut berner l'autre et tirer son épingle d'un jeu qui vaut des millions, celui de la merde, c'est à dire du crack qui dévaste les jeunes de tous quartiers comme les touristes. Un juteux marché qui fascine Végéta, de son vrai nom Aristide, qui a pris ce surnom de la série Dragon Ball. 

Mais c'est Tavarés, le baron bahaméen qui tire les ficelles et Aristide va se prendre dans ses filets. De sanglants règlements de compte, de petits arrangements sordides, des balances, des profiteurs, des camés, des amours mortifères, dangereuses ou incestueuses, le tableau semble sordide mais dans chaque chapitre, c'est l'humain que Stéphane Pair éclaire : ses profondeurs, ses blessures, sa soif de vengeance ou de justice. La haine entre indigènes et métros est intense mais c'est l'amour qui mènera le jeu avec autant de violences. Le style d'écriture de Stéphane Pair est plein de reflets, il change selon qui raconte et participe au kaléidoscope de cette histoire. L’île de la Guadeloupe et ses beautés sont bien présentes mais paraissent bien vénéneuses et du même coup très attirantes. C'est un polar qui sans en avoir l'air est totalement addictif

Chez Points, hommage au maître de l'espionnage en redonnant des couleurs à ses plus grands succès. 

Trois des titres les plus emblématiques de John Le Carré ont été relookés. Les couvertures sont superbes. Le graphisme est signé Matt Taylor. Et on retrouve le plaisir de se plonger dans "La taupe", "Une vérité si délicate" et 'Le tailleur de Panama". Des romans qui ont écrit la légende de Le Carré, incontournable décortiquer des écheveaux diplomatiques de l'époque de la guerre froide, puis des soi-disant réchauffements entre les Nations. Et par les temps qui courent, ces romans qui pourraient paraître datés sont en réalité les clés pour comprendre ce qui se passe en ce moment même. John Le Carré est toujours aussi édifiant.    

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.