Diane Meur, David Foenkinos et une collection nouvelle chez 10/18, le "Monde merveilleux"... Qu'offrir à Noël ? Jacqueline Petroz a quelques conseils...

Qu'offrir pour Noël ? Jacqueline Petroz a quelques propositions de livres
Qu'offrir pour Noël ? Jacqueline Petroz a quelques propositions de livres © Getty / Lambert

Puisque c'est bientôt le moment des cadeaux sous le sapin…

Nous connaissons tous le compositeur Félix Mendelssohn mais peut-être moins son grand-père philosophe. C'est cette saga familiale que nous raconte Diane Meur dans La carte des Mendelssohn.

Moses Mendelssohn est, au moment du siècle des Lumières, surnommé le Socrate allemand ou le Luther juif. Il sera le porte-parole de sa communauté et l'un des rabbins qui l'engagera dans la modernité non sans difficultés. Cet homme petit, bossu et maladif, est éminemment sympathique et courageux, apôtre de la tolérance et défenseur de la liberté de culte dans un temps où les minorités sont privées de droits et en butte à toutes les tracasseries, même dans les monarchies dites éclairées. Moses aura 10 enfants dont le père de Félix, le compositeur. Et Diane Meur d'ailleurs, au départ, voulait nous raconter l'histoire d'Abraham, le banquier, un homme très doué mais coincé entre son père philosophe célèbre et son fils célèbre musicien. Mais au fur et à mesure de ses recherches, Diane Meur ajoute, en plus de la famille, les pièces rapportées. Cela fait un arbre généalogique à la ramure gigantesque qui nous entraine sur tout le globe et à travers le temps. Pareillement ou plutôt en même temps, Diane Meur nous fait participer à ses réflexions, ses agacements, nous introduit dans sa famille à elle et ses amours, et la nostalgie de ses années passées à Berlin. C'est plein de digressions mais c'est comme pendant un week-end en famille ou entre amis durant lequel "tante Diane" nous conte sa passion par bribes, parfois décousues mais revenant toujours à son sujet et captivant son auditoire. Ça peut paraitre fouillis mais l'écriture de Diane Meur est souple et entrainante, alors on y va. On apprend plein de choses et on réécoute Mendelssohn, Félix, le soir au coin du feu en lisant cette saga familiale hors norme. Un excellent moment.

Et puis nous entrons dans le moment des cadeaux sous le sapin. Premiers conseils : une collection nouvelle chez 10/18, le Monde merveilleux.

Look rétro, couverture cartonnée et dessins très années 50 : à l'origine ce sont de petits livres ludiques pour les enfants conçus en Angleterre entre 1950 et 1970. Mais ils sont bien d'aujourd'hui et ont été détournés pour les grands. Ils traitent avec un ton caustique de la crise de la quarantaine, du mari modèle ou de la gueule de bois. C'est du second degré et c'est franchement réussi. Alors, ces mondes merveilleux en paquet cadeau plairont et amuseront et surtout, vous ferez passer votre message dans la bonne humeur.

En cadeau toujours : un collector de Charlotte de David Foenkinos, chez Folio.

C'est une très belle édition. C'est l'histoire de Charlotte Salomon, cette artiste peintre morte à l'âge de 26 ans alors qu'elle était enceinte. Réfugiée en France en fuyant les nazis, elle a confié au docteur Moridis ses dessins et peintures. Charlotte est assassinée en 1943. Pour cette édition, David Foenkinos a choisi 50 gouaches de Charlotte Salomon et une dizaine de photos. Le texte, déjà très beau, en est encore plus touchant.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.