Le 21 août 1911, a lieu le vol spectaculaire du plus célèbre tableau du Louvre : la Joconde. Jérôme Coignard nous plonge dans le Paris de la Belle époque, pour une énigme rocambolesque.

Elle est l'héroïne du roman de Jérôme Coignard, "Une femme disparaît". Elle ? C'est bien sûr la Joconde et son vol célèbre en 1911.
Elle est l'héroïne du roman de Jérôme Coignard, "Une femme disparaît". Elle ? C'est bien sûr la Joconde et son vol célèbre en 1911. © AFP / EyePress News / EyePress

En ce matin banal, la France est abasourdie par le vol si facile du visage de Mona Lisa. En effet, le mystérieux voleur a bénéficié des faiblesses de la surveillance du plus grand musée du monde. Jérôme Coignard raconte avec minutie la cavale du voleur inconnu.

L'enquête piétine pendant des mois, et le clou où était accroché la Joconde reçoit plus de visites que le tableau lui-même ! Tandis que l’extrême droite agite le spectre du « complot juif », Pablo Picasso est interrogé, et Guillaume Apollinaire est jeté en prison des semaines durant.

Le tableau est retrouvé deux ans plus tard à Florence. Finalement, ce vol a fait de la Joconde la femme la plus populaire en France. 

Une femme disparaît est paru en 2010 aux éditions Le Passage

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.