Quand on est de Carnac, recueilli et éduqué par un homme de Dieu, on n'a pas froid aux yeux. Yann Kervadec, 18 ans, part comme secrétaire sur un navire, direction les Amériques. Une histoire racontée par Jean-Marie Quéméner dans "La République des pirates", parue aux éditions Pocket.

La capture de Barbe Noire, de Jean Leon Gerome Ferris (1718)
La capture de Barbe Noire, de Jean Leon Gerome Ferris (1718) © Getty

En embarquant sur un navire négrier, toutes les valeurs de Yann Kervadec sont bafouées mais il ne fera pas de compromis. En fuite, seuls les pirates deviennent son refuge. Il fera ses classes avec le plus célèbre d'entre eux : Barbe-Noire.

Providence, les Antilles, Nassau. Il règne en ces lieux une forme d'égalité aux lois bien sanglantes. Yann devient à son tour un pirate redouté.

Fin politique, avec son équipage hétéroclite de femmes pirates, d'artificiers férus de Shakespeare et de patrons de maisons closes, le capitaine Kervadec fait fortune et rentre au pays avec son plus grand trésor : Médeline, arrachée aux esclavagistes.

Un retour qui ne sera pas synonyme de repos, bien au contraire...

  • La République des pirates, par Jean-Marie Quéméner, paru aux éditions Pocket.

Musique diffusée : Broken Sleep - Agnès Obel

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.