1977: un black-out sans précédent paralyse Manhattan et fait basculer la vie du trompettiste Miles Davis. Jacqueline Petroz nous offre un angoissant voyage nocturne dans les rues sombres de New York, en compagnie du coordinateur des moyens de production de France Inter Éric Hauswald.

"Manhattan chaos", de Michaël Mention (10/18)
"Manhattan chaos", de Michaël Mention (10/18) © Getty / FilippoBacci

Malade, vieilli, le trompettiste le plus connu au monde affronte le chaos dans sa vie comme dans sa ville. En ce 13 juillet 1977,  une coupure de courant plonge New York dans l'obscurité. Miles Davis, lui, a sombré dans la dépression, et sort ce soir-là de chez lui pour la première fois depuis deux ans. 

Dans un chaos urbain où tout le monde a peur, la violence s'impose. Miles Davis, à la recherche de son dealer, est confronté dans son errance aux malfrats et à une insécurité permanente.

Dans "Manhattan chaos", paru en mars 2019 chez 10/18, Michaël Mention livre un polar à l'ambiance pesante.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.