Claude Monet réalise la majeure partie de son oeuvre le coeur lourd de deux disparus : Camille, sa femme, et le peintre Frédéric Bazille, son ami. Michel Bernard nous fait découvrir l'homme derrière le maître de l'impressionnisme.

Portrait de Claude Monet (1840-1926), peintre impressionniste. Photographie de Nadar en 1899.
Portrait de Claude Monet (1840-1926), peintre impressionniste. Photographie de Nadar en 1899. © Getty / Bettmann

Opéré de la cataracte, Claude Monet revoit les couleurs et s'installe à Giverny pour les dernières années de sa vie. Il offre à l'État ses Nymphéas, mais à une condition: l'État devra lui acheter en échange son tableau Femmes au jardin, où il entrepose ses regrets et ses remords. 

Sur ce tableau peint soixante ans auparavant, trois femmes ont l'apparence de Camille, la femme de sa vie, morte à 32 ans. Une quatrième semble représenter la jeune femme aimée de Frédéric Bazille, son ami mort au combat en 1870. Ces deux figures parties trop tôt hantent ses toiles, comme si Monet n'avait pas su leur affirmer son amour.

"Deux remords de Claude Monet" est paru en 2016 aux éditions La Table Ronde.  

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.