"Marie Curie prend un amant" par Irène Frain chez Points et "Marie Curie, portrait d'une femme engagée" par Marie-Nöelle Himbert chez Babel.

Marie Curie en 1903
Marie Curie en 1903 © Getty / Eugène Pirou/Apic

On a beaucoup parlé des prix Nobel ces dernières semaines alors intéressons-nous a une femme exceptionnelle qui en a reçu deux avec le roman d'Iréne Frain : "Marie Curie prend un amant" chez Points.

Figurez-vous qu'un peu avant la guerre de 14, Marie Curie est une people. Elle a déjà reçu son premier Nobel avec son époux. Mais depuis la mort accidentelle de Pierre, pour l'opinion publique, elle représente la veuve éplorée et doit le rester. Marie est d'ailleurs effacée. Elle continue à travailler d'arrachepied oubliant sa vie et même parfois ses enfants pour arriver à son but. Mais elle est aussi une femme encore jeune. Or en 1911, éclate le scandale. C'est à la Une de tous les journaux : Marie Curie est la maitresse d'un homme marié, son confrère, le grand scientifique Paul Langevin. Honte et opprobre, la presse se déchaine. Femme perdue et surtout étrangère. Comme c'est au moment où elle doit recevoir son second Nobel pour ses recherches faites seule, tout est remis en question et ces messieurs de la grande institution ne brillent pas par leur courage. Marie est atterrée, dévastée. Et notre colère monte, notre indignation est totale. C'est incroyable comme la haine et la bêtise se donnent la main comme toujours. Dans ce roman qui a l'accent de la réalité, la femme et la famille de Langevin n'ont guère le beau rôle et lui pas beaucoup plus. Alors c'est vrai, elle est bien sa maitresse et très amoureuse est prête à tout affronter. Mais voilà la bienséance l'emportera et Marie, tête haute, recevra son prix. Cette histoire véridique, Irène Frain l'a découverte en achetant un jour chez un bouquiniste un petit livre gris-bleu. Intriguée par son contenu elle commence son enquête et c'est ce qu'elle nous raconte. C'est édifiant et passionnant. Nous le savons Irène Frain est une conteuse de grand talent. C'est un roman formidable.

Et on peut continuer avec le livre de Marie-Nöelle Himbert : "Marie Curie, portrait d'une femme engagée" chez Babel.

L'auteur s'est-elle intéressée a la période de la guerre de 14. L'esprit d'humanité de Marie Curie l'a mène sur le front pendant 4 années dans une camionnette ou elle a fait installer la radiologie issue de ses travaux. On estime qu'au moins 1 million de soldats ont été ainsi sauvés. Marie emporte notre admiration par son courage, son obstination et son abnégation. Deux ouvrages qui se complètent parfaitement.

Quant aux jeunes ils peuvent aussi lire la vie de Marie dans la collection Avant de devenir chez Belin Jeunesse.

Et pour les fêtes quels beaux poches à offrir ?

Chez Pocket plein de bonnes choses comme le livre en forme de carnet de Laurent Gounelle : "Le jour où j'ai appris à vivre", parfait pour les bonnes résolutions. Ou bien le conte initiatique de Frederic Lenoir "Cœur de cristal" fermé comme un petit coffre. Vous pouvez aussi trembler avec "Glacé" de Bernard Minier dans une superbe couverture bleu bien froid. Lisez-le puis dans quelques semaines vous pourrez d'autant plus apprécier la série qui en a été adapté.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.