Que peut-on lire pour s'évader ou pour mettre dans sa valise cet été?

Indispensable : "Les enfants de Venise" de Luca du Fulvio chez Pocket. Après "Le Gang des rêves" et le New York des années 20, un des meilleurs romans de ces dernières années, Di Fulvio nous entraîne cette fois à Venise en 1515. Et à nouveau le souffle romanesque et la belle écriture nous emportent sans que l'on puisse s'arrêter de lire cette histoire d'amour entre Mercurio et Giuditta. Un gamin des rues et une jeune juive dont la religion est encore tolérée dans la Sérénissime. Entre inquisiteurs et comploteurs, dans les ruelles bordées par les eaux qui sont autant de pièges, ils devront déjouer toutes les chausse trappes pour s'aimer envers et contre tous. A mettre absolument dans sa valise.

Et si on aime les polars historiques ?

On ne peut pas passer à côté de Philippe Kerr bien sûr. Il nous a quitté il y a quelques mois il faut donc savourer encore plus cette opus du retour de Bernie Gunther dans "Les pièges de l'exil" chez Points. Nous l'avons découvert inspecteur de police à Berlin dans les années 30 puis dans les SS. Nous sommes cette fois dans les années 50. Bernie a fuit l'Allemagne et se retrouve concierge du Grand hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Nous croisons un couple d'anglais, un directeur de casino et surtout Somerset Maugham poursuivi par une jeune femme qui veut écrire sa biographie et des maîtres chanteurs. Bernie Gunther va s'occuper de tout alors que son passé le rattrape inexorablement. Incontournable.

Si on veut visiter Paris autrement pendant les vacances, on peut le faire avec des Le Paris des écrivains.

Les éditions Alexandrines nous proposent de suivre les pas de Rimbaud avec Jean-Luc Steinmetz et ceux de Maupassant avec Françoise Morbihan. Les deux hommes auraient pu se croiser mais ils ne fréquentaient pas les mêmes quartiers dans la grande ville secouée par la commune et les débuts de la 3eme république. L'un erra dans la misère en aimant cette ville, l'autre connaîtra la gloire en la détestant. Une plongée dans un Paris dont on trouve encore les rues et les immeubles. Suivre leurs itinéraires et se retrouver devant leurs lieux de vie, touchant.

Et pour les ados?

La nouvelle traduction aux éditions Trystram des "Aventures de Tom Sawyer" de Mark Twain. Bernard Hoepftner a dépoussiéré les précédentes versions et nous propose le texte complet. Nous retrouvons l'immense plaisir de suivre les pas de Tom et de sa bande dans les pires bêtises qu'il invente, la liberté chevillée au corps. Une évasion totale et un plaisir de lecture à partager avec les plus jeunes. Un beau moment de connivence entre générations. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.