Chez Pocket, un roman fleuve passionnant.

Détail de la couverture de "Le gang des rêves" de Luca Di Fulvio
Détail de la couverture de "Le gang des rêves" de Luca Di Fulvio © Pocket

Un roman de plus de 900 pages. Que cela ne vous effraye pas, lancez-vous !

Dès les premières pages vous ne pourrez plus le lâcher. Tout commence en Italie au début des années 1900. Cetta Luminita, jeune fille de 15 ans est violée par le patron de l'exploitation agricole qui contrôle tout le village. De ce viol naît un petit garçon qu'elle veut absolument garder. Son salut, fuir. Et Cetta va réussir, dans des conditions atroces, à rejoindre les Etats-Unis.

New-York, le rêve du "tout est possible". Mais avec son fils, Christmas, la vie sera bien difficile et Cetta deviendra prostituée en maison close. L'enfant grandit donc au contact de la rue, au milieu des gangs, entre violence et pauvreté. Mais Christmas a du bagout, il sait inventer des histoires, donner l'illusion. Et un jour, sa route croise celle de Ruth, petite fille de milliardaire que la vie vient de tenter de briser. Ces deux là vont se reconnaître mais s'apprivoiser sera long et surtout la vie va tout faire pour les séparer. Ce roman foisonne de personnages formidables : Cetta, la mére, Sal le gangster mutique mais brave, Santos le bon copain, Joey le voyou, Bill le dangereux, violeur, pervers, les parents de Ruth mesquins et froids, Saul le grand-père de Ruth plein d'amour pour sa petite-fille, Rothstein le chef mafieu et tant d'autres.

On vivra les années 20 et la grande dépression, la discrimination, les débuts du cinéma parlant et de la radio qui changera la vie de Christmas, et puis, et puis, c'est tellement bien... L’écriture est entraînante, tous on leur place dans cette formidable saga. Chaque personnage a de l’épaisseur, une raison d'être. C'est comme si Luca di Fulvio nous racontait l'histoire de notre famille tant il arrive très vite à nous attacher à Christmas et Ruth.

Si vous aimez les romans, vous ne pouvez pas ne pas lire Le gang des rêves et l'aimer. Un jour ce roman sera un classique du genre, j'en fais le pari.

►►► EN SAVOIR PLUS | "Le gang des rêves" de Luca Di Fulvio

A lire aussi

Comme dans Le facteur sonne toujours deux fois, du même auteur, ce sont la passion et l’appât du gain qui mène au meurtre. Ici un agent d'assurance-vie est convaincu par une très jolie femme d'assassiner le mari gênant pour toucher l'argent de cette assurance. Mais rien ne passe comme prévu et la fatalité va s'acharner sur les amants. Assurance sur la mort était indisponible depuis plusieurs années et Gallmeister nous le propose dans une nouvelle traduction. On peut aussi revoir avec grand plaisir l'adaptation cinématographique du roman, tournée par Billy Wilder.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.