La sélection hebdomadaire des livres de poches, par Jacqueline Pétroz, journaliste au service culture de France Inter

Alain Mabanckou, Philippe Torreton et Charline Vanhoenacker
Alain Mabanckou, Philippe Torreton et Charline Vanhoenacker © Getty

L'enfance, l'Afrique et les années 60-70 avec "Petit piment" d'Alain Mabanckou chez Points

Je ne vais pas vous prononcer le nom complet de petit piment parce que mon accent en lingala n'est pas très bon et parce qu'il est très long, il veut dire : rendons grâce à Dieu, le Moïse noir est né sur la terre des ancêtres. Moïse est un petit garçon parmi les 300 enfants de l'orphelinat de Loango, a une vingtaine de kilomètres de Pointe Noire. Ce nom lui a été donné par le père Maputo qui vient tous les mois faire chanter et danser les petits et leur donner un peu de joie. Parce que le quotidien, c'est brutalité des neveux du directeur qui a la main mise sur l'établissement. Mais lorsque Moïse a 13 ans, la révolution socialiste chasse le prêtre . Moïse va alors prendre la fuite avec les jumeaux, les petites terreurs de l'orphelinat, en laissant son meilleur ami Bonaventure qui ne veut pas partir. Mais ce n'est pas la liberté qu'il va trouver ce sont les galères, les magouilles, les larcins. Recueilli un temps par Maman Fiat 500, une prostituée, la révolution le rattrape comme une malédiction. Sa haine, sa désespérance vont l'entraîner vers la folie. C'est tragique mais la verve et l'humour d'Alain Mabanckou font de cette histoire comme une fable. C'est aussi comme toujours un roman politique et social, la corruption, la dictature, l'éternel conflit entre les multiples , tout cela broie sans états d'âme Moïse. On sourit souvent, pourtant c'est avec un sentiment d'amertume et de gâchis qu'on laisse petit piment à son bien triste destin.

►►► "Petit piment" d'Alain Mabanckou chez Points

Philippe Torreton a lui eu la chance d'avoir une mémé et c'est d'elle qu'il nous parle dans son livre "Mémé" chez J'ai Lu

Et il y tient à ce nom de mémé même si cela ne se dit plus beaucoup parce que pour lui il veut dire tendresse. Enfant, Philippe Torreton a été malade et c'est à elle qu'on l'a confié pour le requinquer. C'est une mémé que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Sa vie à toujours été rude mais c'est la vie. Chez elle on a toujours chaud et toujours une part d'amour dans son assiette quoi qu'il arrive. Avec une plume peine de talent Philippe Torreton signe le portrait d'une femme qui silencieusement a forger un homme. Personnel et universel.

►►► "Mémé" de Philippe Torreton chez J'ai lu (sortie le 15/02/17)

Finissons dans un grand éclat de rire avec "Bonjour la France" de Charline Vanhoenacker chez Pocket

Ce sont les chroniques de Charline que l'on entend tous les matins à 7h55 sur France Inter. Un moment de rire mais de vacherie sur nos hommes politiques ou nos stars. Bien sûr ça fait réfléchir, souvent on se dit que Charline a bien raison quand elle constate que la Belgique a la forme d'un cerveau et que comme par hasard il est posé sur la France. Indispensable à notre bonne santé psychique.

►►► "Bonjour la France" de Charline Vanhoenacker chez Pocket

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.