Gaëlle Nohant nous mène à la rencontre d'un artiste à l’existence méconnue. Robert Desnos était un poète qui chérissait la liberté et l'amour, jusque dans la désolation des camps de concentration nazis.

Le poète Robert Desnos (à l'avant-plan à gauche) est assis à une table sur une terrasse de café en 1920.
Le poète Robert Desnos (à l'avant-plan à gauche) est assis à une table sur une terrasse de café en 1920. © Getty / Stefano Bianchetti / CORBIS

Le poète Robert Desnos a côtoyé les grands de la première moitié du vingtième siècle : les poètes Prévert, Aragon et Neruda, le photographe Man Ray... Du Montparnasse des années folles au temps de l'occupation, il fut généreux avec ses amis. 

Entré en résistance contre les Nazis, il est arrêté puis déporté dans les camps de Buchenwald et Theresienstadt. Là-bas, il aide les autres à vivre, par la douceur de ses vers. 

S’identifiant à Youki, son grand amour, la romancière Gaëlle Nohant accompagne Desnos jusqu’au bout : emporté par le Typhus en juin 1945, il laisse derrière lui un riche héritage poétique.

Légende d'un dormeur éveillé est un roman paru en 2017 aux éditions Héloïse d'Ormesson et en 2018 chez Le Livre de Poche

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.