A la fin de l'époque des Samouraïs, commence pour certains une vie d'errance. Tosodé est l'un d'entre eux. Dans "Intrigue au Kodokan" aux éditions du Masque, Charles Haquet nous entraîne avec lui à la découverte d'un nouveau sport de combat, le judo, et au cœur d'une enquête politique.

Sous l'ère Meiji, dans les années 1880, le Japon s'ouvre au monde et la société change. Être maître dans l'art du sabre au XIXème siècle au Japon ne sert plus à rien, et Tosodé se sent inutile.

Un soir d'hiver, dans une ruelle de Tokyo, trois hommes l'agressent, et malgré sa force, il est vite en danger. C'est alors qu'un gaillard vient à sa rescousse.  Masashi pratique un nouveau sport de défense : le judo. L'amitié est immédiate, et Masashi raconte comment les adeptes de ce sport sont sauvagement agressés par des ultras-nationalistes ces derniers jours. Tosodé est précipité dans les méandres d'un complot politique. 

La rencontre avec Masashi bouleverse la vie de Tosodé. D'abord, il y a Asae, la jolie sœur de son ami, jeune aveugle fine et perspicace, et puis Jigoro Kano, le créateur du judo qui s'oppose au traditionnel Ju Jitsu. Au delà de la compétition, c'est une lutte à mort qui s'engage pour une conception nouvelle de la société. 

Tosodé va affronter ce monde ancien dont il a fait partie : beaucoup regrettent le temps des seigneurs de guerre et l'éducation réservée aux élites. En entrant dans cette ère nouvelle, l'ancien samouraï retrouvera dans le judo un véritable équilibre de vie.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.