La sélection hebdomadaire des livres de poches, par Jacqueline Pétroz, journaliste au service culture de France Inter.

"Victor Hugo vient de mourir" de Judith Perrignon chez Pocket

C'est un roman. Mais un roman où tout est vrai. Judith Perrignon nous fait vivre les dernières heures du grand écrivain et la semaine de la préparation des funérailles. Des jours qui ont bouleversé non seulement les parisiens mais les français dans leur ensemble. On n'imagine plus l'aura de cet homme. Qui aujourd'hui habiterait une avenue portant déjà son nom, qui serait capable de réunir tout au long du parcours de son cortège funèbre plus de 2 millions de personnes. Il y a cet hommage émouvant des petits, des sans-grades qui perdent leur porte-parole, Fantine, Gavroche, Esmeralda. Les misérables, les ouvriers, les sans-voix viennent par milliers. Mais ces funérailles sont aussi politiques. L'église est bafouée, Hugo refuse les derniers sacrements, il aura une cérémonie laïque avant d'entrer au Panthéon désacralisé. Et puis si la république a voulu des funérailles nationales, elle craint les émeutes des socialistes ou des anarchistes qui se réclament de lui. Judith Perrignon dans une écriture belle, élégante et aussi pleine de fougue nous entraîne dans ces jours agités où à la fois le temps est comme suspendus et où pourtant la fièvre couve. Elle s'interroge sur la récupération politique tout autant que sur l'ambiguïté et parfois le jeu du chat et de la souris de Hugo avec le pouvoir. Mais surtout on mesure le désarroi des petits comme des puissants face à la disparition d'une homme déjà légendaire et qui va laisser un vide éternel. C'est tout à fait formidable et on sent passer le souffle de l'histoire.

"Victor Hugo vient de mourir" de Judith Perrignon chez Pocket

"Écoute le chant du vent" et "Flipper 73" de Haruki Murakami chez 10/18

Ce sera pour beaucoup une découverte. Ces deux textes pas très longs sont les premiers romans de Murakami. Mais tout y est déjà. L'onirisme, la poésie, le rien indispensable. Comme toujours, Murakami mêle ses souvenirs à l'histoire. Un jeune homme qui refait le monde avec un ami dans un bar miteux des années 70 et qui va être fasciné par une femme singulière, un narrateur qui repense à ses années étudiantes avec nostalgie et en particulier ces heures où il jouait au flipper. Un flipper qui va devenir une obsession. Murakami, on entre dans son univers ou pas. C'est parfois un peu difficile mais quel plaisir quand on accède à sa bulle.

► "Écoute le chant du vent" et "Flipper 73" de Haruki Murakami chez 10/18

"Six jours" de Ryan Gattis aux éditions Le livre de poche

Les États-Unis ont changé de président : c'est peut être l'occasion de se pencher sur un événement qui depuis est devenu un fait de société. Le 29 avril 1992, les policiers blancs qui avaient battu à mort un jeune noir, Rodney King, sont acquittés. Pendant 6 jours la ville de Los Angeles va être la proie de violentes émeutes. On ne se rend plus compte, c'est à la fois déjà loin et pourtant si près, puisque de telles affaires ont continué à se produire. C'est une plongée hallucinée dans un théâtre de guerre urbaine. Une écriture de film noir pour un roman bouleversant et même déstabilisant.

► "Six jours" de Ryan Gattis aux éditions Le livre de poche

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.