Camille Laurens entraîne le lecteur dans l'histoire de Marie, petit rat de l'Opéra de Paris sculpté par Edgar Degas dans les années 1880. Les textes sont lus par Dorothée Barba, journaliste à France Inter.

Cette sculpture a longtemps intrigué : que représentait cette fille si jeune pour l'artiste alors vieillissant ? Ce roman se penche sur le modèle mystérieux de La Petite Danseuse de quatorze ans: Marie van Goethem, qui travaille de dix à douze heures par jour à l'école de danse de l'Opéra de Paris. Une vie difficile, dont l'échappatoire est de poser pour Degas : en mentionnant l'âge de cette jeune fille au visage fatigué dans le titre de son oeuvre, ce dernier dénonce d'ailleurs le traitement inhumain infligé aux petits rats. 

Camille Laurens se penche sur la relation singulière entre Marie et l'artiste: une connivence, un partage s'installent dans le cadre de l'atelier. Degas, presque aveugle, tente de ressentir la pureté et la joie de vivre de la petite fille. Quelques années plus tard, le sculpteur meurt chez lui, avec la statue au centre de son atelier.

La petite danseuse de quatorze ans est paru en 2017 chez Stock, et en 2019 au format poche chez Folio.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.