On dit d'elle qu'elle a un gros potentiel, à la Zidane. A 23 ans, Delphine Cascarino est une des étoiles montantes de l'équipe de France féminine de football. Dans sa bibliothèque, des sagas, des textes, des séries et des choses à dire sur le monde d'aujourd'hui.

Delphine Cascarino, footballeuse
Delphine Cascarino, footballeuse © AFP / Antoine Massinon / A2M Sport Consulting / DPPI via AFP

La jeune sportive se définit elle-même comme une jeune fille qui « ne sait pas ce qu’elle veut faire après le foot », mais qui croit profondément en un monde meilleur et souhaite faire passer des messages contre le racisme, et sur l’importance de l’éducation et de l’environnement. 

C’est poussée par ses parents que Delphine Cascarino fait ses premiers pas dans le monde de la lecture, avant d’y prendre goût. Elle se souvient notamment d’une pièce de théâtre qu’elle a beaucoup aimé étudier en classe lors de ses années collège, Un fil à la patte, amusée par les disputes et les quiproquos entre un homme, sa femme et sa maîtresse. 

Le reflet de notre société

Divergente reflète les points négatifs de notre société.

Delphine Cascarino se passionne pour les sagas comme Hunger Games ou Divergente, d'abord découvertes au cinéma, puis relues pendant le confinement. Deux œuvres aux « atmosphères irréelles », où les clans s’affrontent pour remporter la gloire et la richesse, que la footballeuse compare avec le monde réel « où il y a beaucoup d’inégalités ». 

Une bibliothèque, ce ne sont pas que des livres

Joueuse de haut niveau, Delphine Cascarino trouve tout de même le temps de lire, mais pas durant le Mondial, où elle préférait rester concentrée. 

Les séries font partie intégrante de sa bibliothèque. D'ailleurs, elle s’inspire beaucoup de Michael Jordan et de la série qui lui est consacrée sur la plateforme Netflix. Elle admire à la fois sa combativité et son goût pour l’effort : "Il ne lâche rien".

Touchée par le mouvement Black Lives Matter

Je suis blanche et je suis noire à la fois, et on devrait tous être blanc et noir à la fois.

Née d’un père blanc et d’une mère noire, la sportive qui se considère être les deux, dit avoir été très touchée par le mouvement Black Lives Matter qui a pris de l’ampleur en France ces derniers mois. 

A la mort de Georges Floyd, les longs textes publiés par des célébrités sur les réseaux sociaux, dont celui de LeBron James, résonnent en elle. 

Dans la bibliothèque de Delphine Cascarino

  • Hunger Games par Suzane Collins, aux éditions Pocket Jeunesse
  • Divergente par Veronica Roth, paru chez Nathan
  • The Last Dance, un documentaire sur Michael Jordan et les Chicago Bulls, réalisé par Jason Hehir. A retrouver sur Netflix.
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.