Elle est vice-championne olympique, championne d'Europe, et championne de France avec son club Metz. Laura Glauser est une des meilleures gardiennes au monde. C'est aussi une jeune lectrice. Les livres, elle les découvre avec sa maternité. Un bouleversement qui en fait une lectrice étonnante, tout en simplicité.

Laura Glauser
Laura Glauser © Laura Glauser

Dans sa maison en pleins travaux, la bibliothèque de Laura Glauser n'est pas encore installée. Elle a donc sélectionné quelques livres, qui l'ont reconnectée à la lecture ces dernières années. Si son premier souvenir de lecture l'a "prise par les tripes" à l'âge de 10 ans, elle a vite arrêté de lire

Elle a repris lorsqu'elle est tombée enceinte : elle souhaitait comprendre son corps pour pouvoir vite récupérer, afin de participer à l'Euro 2018 en France. Elle a alors retrouvé du plaisir à lire, et c'est vite devenu une occupation. 

C'est mon moyen de m'enfuir, de m'échapper. Quand je lis, je me mets à la place du personnage, je vis vraiment le livre à fond.

Aylli Luciano, sa coéquipière à Metz, lui a proposé La fille du train, qui lui a beaucoup plu. Laura Glauser est ensuite allée acheter des livres par elle-même : "J'avais envie de ne pas mourir bête." Elle avoue avoir besoin de temps avant de se lancer dans la découverte de la philosophie. 

Dans la bibliothèque de Laura Glauser

  • Spirit, de Kathleen Duey, collection Bibliothèque rose
  • Mon corps après bébé, tout se joue avant six semaines, de Bernadette de Gasquet, chez Marabout
  • Le saut de l'ange, de Lisa Gardner, chez Albin Michel
  • La fille du train, de Paula Hawkins, chez Pocket.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.