Entrer dans l'univers littéraire de Cyril Pédrosa, c'est rencontrer Jean Echenoz, Virginia Woolf et Flaubert. L'auteur de "L'Âge d'or" (Prix de la BD Fnac - Inter) est un amoureux des mots et des belles lettres. Elles le guident dans l'écriture de ses romans graphiques.

Cyril Pédrosa
Cyril Pédrosa © Laetitia Gayet

Après avoir déambulé dans les rues d'Arles, Cyril Pedrosa ouvre les portes de sa bibliothèque. Une trentaine de cartons débordants de livres envahissent son domicile. Il est l'auteur des bandes dessinées Trois Ombres, Portugal ou encore L'Âge d'or. Récompensé par de nombreux prix, il a notamment travaillé pour Disney à la fin des années 1990. 

"Trouver ce qui nous nourrit"

Quand il s'agit de lecture, il essaye de se dégager des enjeux de "pouvoirs et de représentation de soi-même".

J'ai un rapport complexé avec la littérature.

Selon lui, l'enjeu est de "trouver ce qui nous nourrit ou pas". Sa première "émotion forte" de lecture remonte à l'âge de 13 ans, lorsqu'il lit Le Pavillon des cancéreux d'Alexandre Soljenitsyne. Par la suite, il est aussi marqué par Virginia Woolf et Jean Echenoz.

Dans la bibliothèque de Cyril Pedrosa

  • Si Beale Street pouvait parler, par James Baldwin chez Stock
  • Portrait d'un buveur, par Olvier Schrauwen, Florent Ruppert et Jérôme Mulot chez Dupuis
  • L'Équipée malaise, par Jean Echenoz chez Les Éditions de Minuit.

Aller + Loin

REGARDER | comment dessiner L'Âge d'or, la leçon de dessin de Cyril Pedrosa : 

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.