En Décembre 2020, Paul Marque est nommé danseur étoile à l’issue de la représentation, sans public, de La Bayardère de Noureïev, diffusée sur la plateforme en ligne « L’Opéra chez soi ». Bourreau de travail, ce danseur de 24 ans est un également un grand féru de livres.

Paul Marque
Paul Marque © AFP / Joël Saget

La loge de Paul Marque ressemble à une petite chambre de bonne d’une dizaine de mètres carrés. C’est ici, entouré de livres, qu’il passe une grande partie de ses journées à l’opéra : se reposer, s’échauffer, travailler… et lire ! 

C’est ma première maison. Je pense que je passe plus de temps ici que chez moi.

Entre deux rendez-vous, dans le métro et même lorsqu’il est en retard, Paul Marque lit

Lorsqu’il part en tournée à l’étranger, les livres font aussi partie du voyage. La dernière a duré 2 semaines et demie et ce n’est pas moins d’une dizaine de livres qui l’ont suivi, de quoi occuper les 12 heures aller et les 13 heures retour d’avion qui le séparaient du Japon. 

Pourtant, lecteur quasi boulimique Paul Marque ne l’a pas toujours été. 

Je ne lisais pas du tout quand j’étais jeune. Quand j’étais ado je n’aimais pas du tout ça. On ne m’avait pas donné les bons livres.

Le déclic s’opère lorsqu’un ami lui offre Da Vinci Code de l’auteur américain Dan Brown qu’il dévore en 2 jours. Une fois le livre achevé, il se rend à la Fnac et achète tous les Dan Brown. Dans la bibliothèque de Paul Marque, il y a des livres qui tiennent une place particulière comme Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand qu’il a lu des dizaines et des dizaines de fois. 

J’essaie de le relire le moins possible (…) parce que j’ai peur de ce moment où je vais m’en lasser

Tantôt source d’évasion tantôt d’introspection, la lecture est un avant tout un moment pour le danseur Etoile au cours duquel il peut pénétrer une bulle, autre que celle de l’Opéra de Paris. 

Dans la bibliothèque de Paul Marque 

  • Da Vinci Code, Dan Brown 
  • Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnès Martin-Lugand
  • L'Enigme de la Chambre 622,  Joël Dicker 

Programmation musicale 

  • L'idole dorée dans La Bayadère 
  • Roméo et Juliette de Prokofiev
  • Way down we go, KALEO

Merci à Olivia Branger pour la prise de son.

Les invités
L'équipe