En Côte d'Ivoire, la montée des eaux s'est accélérée. Les populations locales quittent les villes pour l'intérieur des terres au détriment d'une leur cité historique.

Un homme montre des cocotiers tombés à Grand Lahou le 21 avril 2018. L'érosion côtière a englouti la vieille ville et le phare
Un homme montre des cocotiers tombés à Grand Lahou le 21 avril 2018. L'érosion côtière a englouti la vieille ville et le phare © Maxppp / EPA / LEGNAN KOULA

La montée des eaux de l'Atlantique à Grand Lahou en Côte d'Ivoire s'est précipitée. Les populations sont en pleine émigration vers l'intérieur des terres. Une conséquence directe du réchauffement climatique.

Un reportage de Frédéric Garat de RFI.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.