Attention a la dénutrition en ces temps de reconfinement ! Les médecins alertent sur ce risque, qui concerne tout particulièrement les personnes agées. Car etre dénutri, c’est le début d’un cercle vicieux: on s’affaiblit et on est d’autant plus vulnérable aux chutes et aux infections.

La denutrition c’est avoir perdu plus 5% de son poids en 1 mois ou plus de 10% en six mois
La denutrition c’est avoir perdu plus 5% de son poids en 1 mois ou plus de 10% en six mois © Getty

Etre dénutri, c'est s’affaiblir... face au Covid notamment ! La dénutrition, c’est avoir perdu plus 5% de son poids en 1 mois ou plus de 10% en six mois. Plus de 2 millions de français en seraient atteints: des malades du cancer, des insuffisants cardiaques ou respiratoires, des malades chroniques, des malades d’Alzheimer aussi.

De fait, plus de la moitié de ces personnes dénutries sont des personnes âgées. La vieillesse, la maladie provoquent des pertes d’appétit,  la dépendance est très associée aussi a cette dénutrition: quand on ne se nourrit plus soi même, on n’a plus autant envie de manger. Enfin l’isolement social est une explication a ne pas négliger non plus… et c’est d’ailleurs toute l’inquiétude des gériatres avec ce 2e reconfinement.

Le Professeur Agathe Raynaud Simon est chef du département de gériatrie a l’hopital Bichat, à Paris. Elle a constaté que la dénutrition avait été un dommage collatéral réel mais silencieux durant la 1ere vague. Des personnes âgées sont arrivées très dégradées dans son service après le 1er confinement du printemps, avec des pertes de poids impressionnantes, allant jusqu'à 10, 15 kilos. Des personnes âgées qui ne pouvaient plus sortir pour s'acheter des courses, à ce moment là, parce qu'elles avaient peur de sortir notamment. D'autres étaient en déprime, aussi: sans lien social, elles n'avaient plus envie de s'alimenter.

Ces personnes dénutries ont donc fini à l’hopital,  car la dénutrition affaiblit non seulement les muscles mais aussi le systeme immunitaire. On attrape plus facilement des infections. Un conseil donc, il faut manger,  ou faire manger les personnes âgées en confinement. Des protéines surtout…

D’une facon générale, on doit régulierement peser les personnes agées. "Il n’est jamais normal, précise le médecin, de perdre du poids.  Toute perte supérieure à 3 kilos doit alerter"