Le phénomène est rarissime apparemment, mais il existe bel et bien : on appelle ça le syndrome de l'autobrasserie ou de l'auto fermentation.

On peut être ivre après un repas sans avoir bu la moindre goutte d'alcool !
On peut être ivre après un repas sans avoir bu la moindre goutte d'alcool ! © Getty / Lisa Schaetzle

Sans la moindre goutte on peut voir l'éthylotest virer au rouge, et monter jusqu'à 4g par litre. On appelle ça aussi le syndrome de fermentation intestinale.

C'est une maladie effectivement rarissime et finalement très peu documentée. Il suffit d'un repas riche en glucides et la tête vous tourne comme si vous étiez saoul. De fait, vous l'êtes bel et bien, mais vous avez produit votre alcool tout seul, à cause d'une fermentation excessive dans l'intestin des sucres ingérés durant le repas.

Ce phénomène de fermentation en tant que tel est normal, tout le monde fermente. Nous fabriquons tous un peu d'alcool dans notre intestin, on a donc tous une petite alcoolémie naturelle, mais le taux d'alcool produit par une personne en bonne santé va rester très faible et tourner très en deçà de 0,1g/l.

Dans les cas très rares où ça devient de l'ivresse, on ne sait pas encore très bien l'expliquer, même si on a des pistes. 

Entretien avec Amine Benyamina, présidente de la Fédération française d'addictologie.

Les invités