En Suisse, dans la ville d’Yverdon, la famille Pernet-Oggier a décidé de poursuivre l’école à la maison pour ses trois filles de cinq, sept et dix ans, au-delà du confinement. Un reportage de Valérie Hauert, à la RTS.

La classe se fait à la maison, en famille
La classe se fait à la maison, en famille © Getty / RyanJLane

L’expérience forcée lors de la crise du coronavirus leur a particulièrement convenu. 

Deux des trois filles sont diagnostiquées hypersensibles et les parents ont vu une nette différence d’épanouissement en restant à la maison, loin des chamailleries entre camarades. 

Jessica, la maman, ne travaille pas et assure le travail scolaire dans la cuisine le matin. L’après-midi est consacré à l’observation de la nature dans le jardin. Une façon pour ces parents de protéger leurs filles et eux-mêmes d’attraper le Covid-19. Le père, cuisinier au chômage pour l’instant, assure tous les repas de midi et du soir. 

À noter que le canton de Vaud, où cette famille réside, est le plus permissif de Suisse sur la déscolarisation d’enfants au profit de l’école à la maison.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.