Avec tous les artistes qui se produisaient aux États-Unis comme Bill Halley ou Chuck Berry, pourquoi la jeunesse s'est-elle tournée avec passion vers Elvis Presley ?

Elvis Presley avec les premiers vinyles de "That's all right Mama" - 1954
Elvis Presley avec les premiers vinyles de "That's all right Mama" - 1954 © Getty / Bettmann

En marchant dans les allées de Graceland et ne voyant tout ce qui s'est construit durant trente ans à la mémoire d'un chanteur, une question m'occupe l'esprit. Sachant qu'à la même époque des artistes comme Chuck Berry, Bill Halley, Carl Perkins ou encore Jerry Lee Lewis connaissaient eux aussi un grand succès, pourquoi à un certain moment les jeunes des années cinquante ont-ils préféré Elvis Presley ?

Jacques Délessert, auteur d'Elvis Presley, mon ami

Premièrement, il avait une voix spéciale et puis c'est un type qui avait une gueule, un type avec un physique assez dingue. Et ses déhanchements, c'était tout à fait scandaleux. C'était quelque chose de révolutionnaire.

L'arrivée d'Elvis avait donc été une surprise pour tout le monde. Il avait balayé tout ce qu'il y avait eu avant, si toute fois il y avait eu quelque chose avant. John Lennon lui même disait qu'avant Elvis, il n'y avait rien eu ni en musique, ni en look. D'un coup de hanche, Elvis a tout renversé. Ce que les autres artistes contemporain du King n'ont pas provoqué avec leurs prestations. Et ce bouleversement n'a pas seulement concerné les États-Unis, il a touché le monde entier.

Joe Esposito avait 16 ans quand la vague Presley déferle sur les ondes. Avant de devenir son meilleur ami, il était déjà fan d'Elvis.

Comme on le sait, dans les années 50, la musique était plutôt calme avec Perry Como, Dean Martin, Sinatra,... qui sont de bons chanteurs aussi. Mais quand Elvis est arrivé, c'est quelque chose que l'on avait jamais entendu.

La jeunesse s'est donc intéressé à cet Objet Musical Non Identifié qui chantait avec son cœur et qui avait quelque chose de spécial avec sa voix. L'intérêt c'est transformé en passion, puis en amour.

Les premiers pas d'Elvis sur scène se sont passés d'une façon étonnante. Sa cousine, Lois Smith a vécu ce moment à ses côtés.

J'ai vu le début du rock'n'roll. c'était Elvis qui chantait sur la remorque d'un camion devant un magasin à l'angle des rues Lamar et Airways à Memphis. Il était très nerveux et il avait peur que les gens ne l'aiment pas.

Le rêve américain s'est réalisé une fois de plus, cette fois ci sur un parking quand Elvis enfanta du rock sur une remorque. La radio locale a aussi joué un grand rôle dans cet avènement puisqu'elle diffusait son premier titre commercial, une reprise d'Arthur Crudup, That's all right Mama. C'était en 1954.

Elvis Presley - That's All right mama (1954) de Arthur Crudup / RCA Victor

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.