Brooklyn, 22 septembre 1958, Elvis Presley s'apprête à embarquer pour l'Allemagne sur une base américaine à l'occasion de son service militaire.

Février 1959 en Allemagne, Elvis Presley en uniforme fait le salut militaire
Février 1959 en Allemagne, Elvis Presley en uniforme fait le salut militaire © Getty / Michael Ochs Archives

Lorsqu'on visite Graceland de nos jours, il est impossible de manquer, dans les boutiques, les nombreuses photos où Elvis pose en tenue militaire. L'une d'entre elles montre Elvis donnant une conférence de presse le 22 septembre 1958 à Brooklyn, l'endroit d’où son bateau partira pour l'Allemagne. Durant cette conférence, Elvis parle de son empressement de découvrir l'Europe et les Européennes, dont une très belle actrice française.

Si je peux avoir une perm' de 3 jours, j'irai à Paris. Et j'essaierai de rencontrer Brigitte Bardot.

Si son passage au sein de l'armée américaine au Texas puis en Allemagne fut un événement médiatique, ce fut aussi une période grand changement dans sa vie : la disparition en août 58 de Gladys, sa maman mais aussi la rencontre de sa future femme, la jeune Priscilla Beaulieu, âgée seulement de 14 ans. C'est aussi à l'armée qu'Elvis rencontrera celui qui deviendra son meilleur ami : Joe Esposito. A Las Vegas, chez lui, il raconte sa rencontre avec Elvis

La première fois que je l'ai rencontré, c'était dans cette petite base en Allemagne. Et puis, on m'a emmené chez lui. Il m'a serré la main en me disant : "Salut, je suis Elvis Presley". Il disait toujours ça, comme si on ne savait pas qui il était !

Joe Esposito parle de sa rencontre comme il parlerait d'un coup de foudre : J'ai vu dans ses yeux et dans son visage que c'était un merveilleux être humain. On est devenu très proche. Et avant la fin du service, il m'a demandé si je voulais travailler avec lui. J'ai pas eu à réfléchir bien longtemps. J'ai dit "Allons-y !" et à partir de là, j'ai été tout le temps avec lui.

Je vois des photos d'Elvis à l'armée en 1959, et certaines où des membres de sa famille apparaissent. C'est plutôt curieux car habituellement, on emmène pas sa famille au service militaire. Surtout si loin de chez soi. Là encore, Joe Esposito explique la raison de cette bizarrerie : Si vous aviez des gens qui dépendaient de vous, vous pouviez les emmener mais à vos frais. Alors, il a fait venir sa grand-mère et son père. Il aimait avoir des gens qu'il connaissait et qu'il aimait autour de lui.

Peu de temps après son service Hollywood, qui ne perd jamais une occasion, fera tourner Elvis en uniforme militaire dans le film : G.I. Blues

Elvis Presley - G.I. Blues (1961) de Sid Tepper et Roy C. Bennett / RCA Victor

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.