Elvis Presley rêvait de faire ses preuves au cinéma, comme acteur. Mais des choix malheureux et des échecs commerciaux ont eu raison de cette ambition.

Shelley Fabares et Elvis Presley dans "Clambcake", United Artists - 1967
Shelley Fabares et Elvis Presley dans "Clambcake", United Artists - 1967 © Getty / Michael Ochs Archives

Elvis le chanteur avait un souhait : devenir aussi un acteur reconnu et respecté. C'est en tout ce qu'il a essayé de faire lorsqu'il est entré pour la première fois sur le plateau de la 20th century fox, le 23 août 1956 pour tourner le film Love me tender.

Malheureusement, il faut dire que sur la trentaine de film dont il a été la vedette, peu sont restés en mémoire. Ce que regrette un autre acteur-chanteur, Eddy Mitchell :

Elvis, dans ce que je sais, avait des capacités de comédien et avait aussi des envies qui étaient toutes autres que de tourner "C'est la fête au harem" ou des conneries de ce genre. Je me souviens d'un film intitulé "Thunder road" avec Mitchum. Ce dernier connaissait Presley grâce à son fils qui était un fan, et ils avaient dîné ensemble. Mitchum lui avait proposé de faire ce film avec lui. Le colonel Parker a refusé et c'est le fils de Mitchum qui s'est collé à la place de Presley.

Monsieur Eddy n'est pas le seul à accuser le colonel Parker, l'agent d'Elvis, d'avoir fait tourner des navets à son poulain. George Klein, l'ami d'enfance de Presley, n'est pas tendre non plus avec Parker.

C'était un grand homme d'affaire. Il a fait des contrats en or pour Elvis au cinéma. Mais il aurait du demander de meilleurs scénario, de meilleurs acteurs pour les seconds rôles. De meilleures chansons dans les films. Il n'a rien fait de tout ça. Avec Elvis, il chevauchait un cheval de course. Et le cheval a fini par s'épuiser. Il aurait du faire revenir Elvis au cinéma plus vite. Elvis avait l'occasion de jouer dans le film "A star is born", avec Barbra Streisand mais le colonel Parker a refusé. Ce qui a été une énorme erreur.

Heureusement, ces films donnaient l'occasion à Elvis d'enregistrer des bandes originales et nous ont permis de découvrir quelques chansons plutôt réussies. L'harmoniciste Charlie McCoy a travaillé avec Elvis à cette époque.

J'ai joué sur sept bandes originales de film. j'ai pu jouer avec Elvis parce que ses musiciens habituels étaient occupés pour d'autres enregistrements. Alors, il a du former un deuxième groupe pour le film "Harum Scarum". Et puis ils m'ont rappelé pour six autres films.

L'une des chansons où Charlie McCoy s'est le mieux exprimé avec son harmonica est sorti en 1967. Elle marque la rupture d'Elvis avec le cinéma et son retour en studio. Elle s'appelle Big Boss man.

Elvis Presley - Big Boss Man (1967) de Luther Dixon et Al Smith

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.